Akamitsu Awamura (scénario)
Yû Satô (dessin)
d’après Akamitsu Awamura

The Alexis – Empire Chronicle, tome 4

Manga, fantasy / dark fantasy
Publié en VF le 06 janvier 2021 chez Doki Doki
Publié en VO à partir de 2018 par Square Enix dans MangaUP! (« Waga Gyouyuu ni Furueyo Tenchi – Alexis Teikoku Kouryuuki / 我が驍勇にふるえよ天地 ~アレクシス帝国興隆記~ »)

La masse imposante et vigoureuse du mont Line se dresse à l’horizon. Les mineurs ont pris les armes et se sont mutinés contre le régime oppresseur. Des troupes armées ont plusieurs fois essayé de réprimer la rébellion, mais elles ont été repoussées par les redoutables flèches de Garaï. Léonate va à son tour tenter de récupérer l’inexpugnable montagne. Tandis que d’un côté, des hommes se battent pour fuir leur souffrance, de l’autre, les soldats en décousent pour libérer la montagne et soumettre les rebelles. Quel sera le dénouement de cet affrontement ?

Dans ce tome 4 on change de configuration puisque la justice doit affronter la justice, c’est d’ailleurs le but de l’agent du chaos qui veut discréditer la Team Alexis et faire des mineurs du Mont Line des martyrs de la lutte des classes… Ah la lutte des classes, ce qui est censé ne plus existé selon les bobos hipsters, mais que la ploutocratie mondialisée hurle sur tous les tous qu’elle est en train de la gagner !

On a pas mal de droit de quota de flashbacks nous montrant comment les membres d’une communauté ont été exploités et humiliés par des élites qui ne pensent qu’à gagner du pognon pour gravir l’escalier du pouvoir alors qu’il en sont déjà au sommet (juste pour se sentir supérieur en exploitant et en humiliant encore plus de gens). La bataille pourrait se résumer à un stratagème pour opposer d’emblée les deux champions : le prince déchu et le héros du peuple. Et pris en étau entre les délires des élites et les besoins des masses, nos héros sont bien emmerdés hein

Les gens ont tendance à croire aux belles histoires inventées de toutes pièces plutôt qu’à des faits avérés, mais insipides. Et ce jusqu’à ce qu’ils aient eux-mêmes la preuve que ces histoires sont fausses !

Ensuite je n’ai pas trop compris pourquoi on accélérait autant le récit :
– autour de Leonate les gentils abattant leurs cartes en recommençant la reconquête de leurs terres perdues
– autour de Schardt les méchants abattent leurs cartes en marchant sur la capitale pour réaliser un coup d’État
Autant je peux comprendre que les réfugiés d’Alexis soit impatient de retrouver leur patrie, autant je ne comprendrai jamais tous ces crevards qui ont déjà le pouvoir mais qui en veulent plus, encore plus, toujours plus, quitte à saccager le monde entier par jalousie, mesquinerie, avidité. L’oisiveté est la mère de tous les vice dit-on, alors méfiez-vous des gens qui ne savent absolument pas quoi faire de leur temps et de leur argent…

Graphiquement c’est plutôt réussi, donc c’est plaisant à lire. Ce tome évite les délires BDSM que j’avais signalé, mais il faut toujours supporter Sheana censément intelligente mais agit comme une cagole adolescente. Et on impressionnant décolleté qui de tome en tome ne cesse de défier les lois de la gravité commencer sérieusement à me gonfler…

note : 6,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This