Tsutomu Nihei
(scénario & dessin)

Blame!, tome 5

Manga, science-fiction / cyberpunk / Hard Dark
Publié en VF le 12 septembre 2001 chez Glénat Manga
Publié en VO entre juin 1998 et septembre 2003 par Kodansha dans Afternoon (« ブラム!, Buramu! »)

Peut-être sur Terre… Peut-être dans le futur… Killy est un cyborg taciturne qui erre dans une gigantesque cité labyrinthique, s’étendant sur des milliers de niveaux. Armé d’un revolver amplificateur de radiations et accompagné de Shibo, un scientifique, il part en quête du « net-gene », un programme qui aurait échappé à la contamination globale d’un virus informatique, et qui serait capable de gérer le monde.

Ce tome 5 est très beau, le mangaka continuant d’affiner son trait de chapitre en chapitre, mais aussi assez confus…
Le paladin humain cyberpunk Seu et l’IA magicienne Dame Main-Serv continuent d’affronter indéfiniment les Silicates Maeve et Ivy dans une boucle temporelle dans laquelle sont pris Killy et Shibo. Sauf qu’à force de jouer aux apprentis sorciers avec la gravité, les barrières de la réalités menacent de s’effondrer : c’est ainsi que le temps se met à s’écouler d’étrange manière… Les Chantiers Orientaux sont une mégastructure en miniature, et c’est ainsi que toujours en quête Killy se met de nouveau à errer dans les gastes terres, il perd Shibo, rencontre Mirai Shibo issue d’une réalité alternative, et ils voyagent ensemble avant de retrouver la véritable Shibo qui l’a attendu plus de 10 ans dans la boucle temporelle… Vous voulez de l’aspirine ?

[Shibo] Qui êtes-vous ?
– Je m’appelle Shibo. Je viens d’un autre monde.
[Shibo] Ici rien ne m’étonne…

Main-Serv qui craint pour la santé mentale son chevalier servant demande à l’IA centrale de lui redonner ses souvenirs, mais l’IA complètement folle en a rien à secouer ! Elle redémarre les Chantiers Orientaux, et veut les téléporter à l’aide de la cheminée gravitationnelle autre part « ailleurs » (sans savoir s’il existe « ailleurs » un espace pour les accueillir, une place pour les contenir), ce qui rompt son accord avec les Sauvegardes qui se mettent à les envahir en masse au grand dam des réfugiés électro-pécheurs… Mais il n’y a pas que Killy qu’il a flirté avec les frontières de la réalité, car Maeve vaincu par Seu se la joue Sirène de Devilman et pour avoir sa revanche fusionne avec un Super-Silicate du futur !

 

note : 8/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This