Rémi Guérin & Sylvain Dos Santos (scénario)
Guillaume Lapeyre (dessin)

Booksterz, tome 2

Manga, fantasy / fantastique / uchronie 
Publié le 17 mars 2017 chez Kana

Après les révélations faites par son grand-père sur la mort de ses parents, Soul, Maya et Bao se rendent chez Victorine Leclerc pour éclaircir cette histoire. Seulement, une fois sur place, ils se retrouvent nez à nez avec un Bookmaster inconnu en possession du Codex des « Histoires Extraordinaires » volé au Bookmaster Bedloe.

 

 

Dans ce tome 2, nos héros bookmasters sont en grand péril vu que le mystérieux voleur de codex les laisse dans la panade face à la Ligeia d’Allan Edgar Poe ! Arrivent à la rescousse Mister Ozzy et les personnages du Magicien d’Oz ainsi que Megan et son Yvain culturiste aux faux aires de Guillaume Lapeyre, mais c’est une fugace transformation de notre héros en super saiyan qui écarte définitivement le danger…

Pas le temps de souffler, armés d’un indice notre héros et ses amis pénètrent dans l’univers des Contes de Perrault. Les auteurs nous avait déjà fait le coup dans City Hall avec le monde inversé de Lewis Carroll, mais ici c’est peut-être encore mieux vu que le Royaume de l’Oye est en guerre civile avec d’un côté l’armée des ronces aux ordres de la tyrannique Rosépine, et d’un autre côté la résistance de la Confrérie de l’Oye fondée par Riquet à la houppe… Red et Loup, Botté, Poucet, Barbe bleue, Marraine la bonne fée et cie apportent leur aide à notre trio qui affronte vaillamment le commando féérique formé par Bella, Mindy, Gracia, Ballerina, Rossignol et Vitusoa, une Carabosse arachnéenne, le maître d’hôtel qui ressemble au Crapaud du xmenverse, et Aurore et Jour les demi-ogres enfantés par Rosépine… Pour sauver ses amis, Souleymane invoque les bottes de sept lieues, la cape d’invisibilité et la clé des fées quand SPOILERS !

Les aptitudes sont ce que vous pouvez faire. La motivation détermine ce que vous faîtes. Votre attitude détermine votre degré de réussite.

Pour ne rien gâcher on retrouve tous les classiques du shonen antique, c’est-à-dire qu’à chaque adversaire un héros se sacrifie pour rester en arrière et permettre à ses amis de progresser, héros qui se retrouve en grave difficulté avant d’effectuer un power-up de l’espoir et de l’amitié… (ça, c’est l’héritage Saint Seiya, alors j’imagine par avance le résultat de l’héritage Dragon Ball avec un fusion entre le Petit Chaperon Rouge et le Grand Méchant Loup !) Sauf qu’ici cela va à une vitesse d’enfer : ah ça, on sent les gars traumatisé par les animes à rallonge du Club Dorothée !

Les héros de shonens c’est cool, le héros de littérature c’est mieux, et là on a les deux ! Et grâce aux compléments d’information offerts par les auteurs je redécouvre les contes de fées et je mesure à quel point cette saloperie de Virus Mickey les a éhontément édulcorés, allant parfois jusqu’à les vider complètement de tout leur sens. Et le pire, c’est que les prescripteurs d’opinion des médias prestitués se masturbent à chacune de leurs nouvelles sorties… (Sûrement à cause de #larjan)
Cela ferait un anime ouffissime, mais aucune chance qu’un tel projet voit le jour car pour les décideurs franco-français toujours aussi désespérants, anime = chtis n’enfants, chtis n’enfants = gros teubés et gros teubés = temps de cerveau disponible… alors un feuilleton intelligent, cela risquait d’enrayer leur business process !

note : 7,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This