Michael Hirst et Chris Chibnall pour la chaîne Starz

Camelot

Série en 1 saison, fantasy  / low fantasy
10 épisodes diffusés sur la chaîne Starz du 1er avril 2011 au 10 juin 2011 (« Camelot »)

Après la mort subite du roi Uther, le chaos menace d’engloutir l’île de Bretagne. Quand le sorcier Merlin a des visions d’un avenir sombre, il initie le jeune et impétueux Arthur, fils caché d’Uther et héritier, qui a été élevé depuis sa naissance comme un roturier. Morgane, la demi-sœur d’Arthur, froide et ambitieuse, va le combattre jusqu’au bout, en appelant les forces contre nature pour revendiquer la couronne dans cette bataille épique pour le pouvoir. Face à des décisions morales profondes, et le défi d’unir un royaume brisé par la guerre et ancré dans la tromperie, Arthur sera testé au-delà de l’imagination.

La série a été totalement flinguée là où vous savez, et ce avant même sa sortie. Pas sûr finalement que la série méritait autant de quolibets parfois gratuits. Cela reste du sous HBO, et il y en faut parce les séries HBO c’est top niveau mais c’est parfois très lent et très chiant, avec ses qualités et ses défauts. J’ai visionné cela gentiment, mais pas vraiment avec un fol intérêt passez le le diptyque initial.

Les points positifs :
– les paysages irlandais magnifiquement mis en valeur (la cascade du Glaive de Mars par exemple)
– décors, costumes et accessoires n’ont pas grand-chose à envier aux grosses productions
– Eva Green est féenoménale en Morgane revancharde, ambitieuse et manipulatrice (du coup on a l’impression qu’elle porte la série sur ses seules épaules comme Tom Hiddleston dans le film Thor)
– des bonnes idées de casting : James Purefoy était énorme en roi Lot d’Orcanie, Gauvain, Léontès sont pas mal du tout, Viviane et la révérende mère sont intéressantes…
– le joli score de Mychael Dana, souvent évocateur donc efficace
– les réaménagements bienvenus par rapport aux légendes arthuriennes (Arthur et Morgane demi-frère et sœur par leur père Uther Pendragon cela reconfigurait leur relation d’amour/haine ; Kay souvent présenté comme un bourrin soupe au lait est reconverti en intellectuel ; Gauvain souvent présenté comme le chevalier bon vivant est reconverti en guerrier philosophe (on retrouve d’ailleurs Clive Standen avec Michel Hirst dans Vikings où il incarne un guerrier trouble, ambigu voire torturé), le fait que cela soit Arthur qui soit le fautif dans la relation adultérine de Guenièvre, le glaive de Mars, le forgeron Caliburn, Excalibur et la Dame du Lac…)

 

Les points négatifs :
– cela reste une énième adaptation des légendes arthuriennes, difficile de surprendre donc
– rien à faire j’ai du mal avec Jamie Campbell Bower : le transfuge volturi de Twilight joue les ¾ du temps au minet blondinet en quête de maturité
– Joseph Fiennes aurait pu faire un bon Merlin, mais qu’est-ce qu’il surjoue ! J’ai espéré un moment qu’au fur et mesure des épisodes il trouverait ses marques, mais le naturel est trop souvent revenu au galop
– la ravissante Tamsin Egerton est complètement sous-utilisée en Guenièvre car on nous la présente au départ comme une femme forte, avant de la monter comme une biche effarouchée tout le reste de la série… (or je reste persuadé qu’elle aurait interprétée une Cersei du tonnerre !)
– de la même manière Claire Forlani en Ygraine entre 2 âges est inégale ou mal utilisée (excellente en Morgane en modee infiltration, mais cruche dans beaucoup d’autres situations)
– après un diptyque initial, cela ronronne trop doucement et le format de 50 min n’est plus justifié au vu du contenu… n fait c’est très inégal : des 3 fils directeurs que comportent chaque épisode il y en a toujours 1 de correct voire de pas mal, 1 médiocre et 1 pourri !
Exemple :
J’ai suivi avec grand intérêt le face à face entre Merlin et Morgane dans l’épisode 8, mais en vis-à-vis on a droit une partie de chasse entre potes insipide, tandis qu’Ygraine captive accumule tous les clichés du genre
– je ne vais pas lister tous les trucs pas très malins car sinon on pourrait défoncer 90% des séries, mais Merlin qui passe son temps à dire qu’il faut protéger le roi à tout prix, alors que ce dernier est en vadrouille seul dans la nature la moitié du temps…
Merlin, encore une fois, qui garde ses doutes, ses soupçons et ses découvertes pour lui, laissant ainsi systématiquement Arthur et ses chevaliers dans la merde face à Morgane… Camelot et Pendragon sont de véritables moulins à vent : n’importe qui peut y entrer ou en sortir quand il le veut, comme il le veut : qu’est-ce qu’elles foutent les sentinelles et les gardes de ces forteresses ?

En bref un travail d’ensemble plutôt correct en dépit d’un casting et d’un scenario très inégaux. J’ai épluché le CV des différents réalisateurs et scénaristes et point de brebis galeuses (ils ont travaillé sur de bons épisodes de Life on Mars, Doctor Who, Torchwood, Rome, les Tudors, Boardwalk Empire)… du coup pas facile de trouver une explication au fait que la mayonnaise n’ait pas vraiment pris. En fait contrairement aux Piliers de la Terre et à Spartacus de la même chaîne (qui souffraient des mêmes problèmes, à savoir la difficulté de fabriquer une série à suivre avec des réalisateurs et des scénaristes différents à chaque épisode), la série n’est pas parvenue à trouver son rythme de croisière et à monter en puissance au niveau de la dramaturgie On nous présente donc une histoire qui se laisse voir, mais qui ne laissera pas un grand souvenir malgré le charisme de son anti-héroïne principale. Ils auraient carrément du centrer l’histoire sur elle et renommé cela The Legend of Morgane !

N’empêche que j’aurais bien aimé une suite pour voir s’ils pouvaient apprendre de leur erreur et améliorer la série. On pourrait la visionner facilement et rapidement comme ceci :
– regarder les épisodes 1 et 2
– option possible : regarder l’épisode 8, sauf si vous êtes allergique à l’actrice qui interprète Ygraine
– puis passez directement aux épisodes 9 et 10

note : 6/10 (merci aux bonnes musiques de Mychael Dana)

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This