Kingdom, tome 06 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. Ce tome 6 est un récit de guerre, et un bon récit de guerre !!! La meilleure défense, c’est l’attaque. Et c’est pourquoi le général de Wei Go Kei a coupé l’herbe sous le pied du général de Qin Duke Hyou en venant à sa rencontre. Sauf qu’il a fait si vite et si bien que ses armées ses sont retranchées sur la collines du champ de bataille avant que ses troupes ne s’organisent. C’est ainsi que Shin et ses camarades se retrouvent dans la boucherie qui a lieu entre les collines tenues par les généraux adverses Kyûgen et Haku Kisai. Et c’est quand l’ennemi sonne la curée, leur propre général lance toute sa cavalerie à l’assaut. Celui qui gagnera la bataille donc la guerre sera le « king of the hill », mais pour cela Shin et son officier supérieur doivent réaliser un miracle… To Be Continued, oh Yeah !!!

Nosferatu, tome 4 – Shinjirô

MANGA FANTASTIQUE / HORREUR. Du début à la fin la série aura ses qualités et ses défauts. C’est graphiquement séduisant malgré quelques grosses poitrines et quelques petites culottes dont on se passerait bien. Scénaristiquement c’est inégal et hétérogène, car on passe sans transition de l’humour à l’horreur en alternant des passages plutôt bien fait et des passages assez confus. Dans ce tome 4 si on campe bien la folie d’Arnolt qui très croyant a été détruit par tout ce qu’il a subi et tout ce qu’il infligé, c’est difficile de suivre Rinne et Emile, et je n’ai rien compris aux motivations et aux agissement du capitaine Serge. Un dessinateur à revoir aux côtés d’un scénariste plus averti et plus aguerri ?

Pape dans l’Histoire (Un), tome 7 : Pie VII, Résister à Napoléon – Philippe Thirault et Thomas Verguet

BD HISTOIRE. La démarche de ce tome est très intéressante, puisqu’elle raconte la vie et l’œuvre de Pie VII du point de vue de Bonaparte. Et quelle a été la principale activité de son pontificat ? S’opposer à Napoléon ! Tout un programme, en sachant que le narrateur victime du syndrome du conquérant donc du management de terreur est une mine à citation pour ne pas dire une gatling à punchlines… Sur un sujet grave, le scénariste Philippe Thirault livre un récit tragi-comique de bonne facture. Les dessins de Thomas Verguet offrent des graphismes fluides et dynamiques originaux pour le sujet, mais parfaitement en adéquation avec le traitement du sujet. Les deux compères ont écrit ensemble un album sur Arthur Rimbaud. Ça donne envie, et une œuvre qui donne envie d’en découvrir une autre œuvre c’est forcément une réussite…

One-Punch Man, tome 23 – One et Yusuke Murata

MANGA SCIENCE-FICTION / SUPER-HÉROS. Ce tome 23 est plus dingue que jamais avec la guerre totale qui oppose les héros aux monstres  : en développant à fond le côté « deuxième degré », cette série parodique parvient à atteindre un epicness to the max et un tragicness to the max qui dépassent allègrement les séries « premier degré » ! Et là, avec tous ces streums relous qui se vont défoncer par des héros aux power-up carrément fumés c’est plus fendard que jamais. Ah le jour où Yusuke Murata passera en mode sérious business, la Planète Manga ne sera plus jamais la même…

Kingdom, tome 05 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. Dans ce tome 5, on passe d’un arc à un autre ! Car après l’arc du « Coup d’Etat » voici venir celui de la première bataille de Shin. L’offensive de Qin tourne court quand Wei lance une contre-offensive générale. Côté Wei nous avons Go Kei le général qui grâce à son intelligence voit les plans à l’intérieur des plans, et côté Qin nous Duke Hyou le général qui grâce à son instinct détruit les plans à l’intérieur des plans. Entre les deux généraux, le gos formé par Taku Kei, Bihei, Bitou, Shin et l’étrange Kyoukai. Cinq hommes au cœur d’une guerre qui va les dépasser totalement !

Geste des Princes-Démons (La), tome 2 : Le Prince des étoiles – Jean-David Morvan et Paolo Traisci

BD SCIENCE-FICTION / SPACE OPERA. Fans de Jack Vance foncez sur cette adaptation et modernisation du classique de l’auteur SFFF de San Francisco. On peut discuter sur les limitations du matériel d’origine, on peut discuter sur les choix d’adaptation qui taille dans le vif dans le worldbuilding de l’auteur. Mais les graphismes de Paolo Traisci entre « Blade Runner » de Ridley Scott et « Seven » de David Fincher emportent tout et valent le détour…

Vlad Draculea, tome 3 – Akiyo Ohkubo

MANGA HISTOIRE / MOYEN-ÂGE. Après avoir réglé ses comptes de la plus sanglante des manières avec les élites autoproclamées de son pays (comme toujours des saloperies), Vlad III Draculea est pris entre l’enclume hongroise et le marteau turc. Il a un an pour achever la construction de son armée et de la forteresse de Bucarest tout en sécurisant ses arrières, car après se déchaîneront les enfers… To Be Continued, même si le côté old school mâtiné de « Death Note » reste perfectible !

Kingdom, tome 04 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. C’est ambitieux et c’est abouti, et ce n’est que premier arc de la saga. Ce tome 4 est un très bon shonen nekketsu, très Saint Seiya sur le fond et très Hokuto no Ken sur la forme. Et toujours sous la supervision du général Ouki et de son fidèle Tou, fufufu…

Kingdom, tome 03 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. Dans ce tome 3, Ei Sei le jeune roi de Qin trouve les mots pour convaincre Yôtanwa la jeune reine des montagnes, faisant ainsi taire les vieilles langues qui obnubilées par le passé ne parle que de rancune et de vengeance. Le peuple des montagnes va chevaucher jusqu’à la capitale de Kanyou pour demander audience, et Ei Sei et ses partisans seront déguisés parmi eux. Et c’est parti pour la bonne vieille tactique de la lance et du bouclier. Comme le dit si bien le général Ouki : « Les choses comment à devenir intéressantes, fufufufufu »…

I.S.S. Snipers, tome 2 : Khôl Murdock – Louis et Stéphane Créty

BD SCIENCE-FICTION / SPACE OPERA. La Terre a colonisé le cosmos, et règne d’un main de fer sur les mondes coloniaux selon les préceptes de l’hypercapitalisme ultralibéral : seul le pognon compte, il pour en profiter il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus… Entre Khôl Murdock envoyé en territoire ennemi qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien, Pavel Grigoritch qui vient à sa rescousse et qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien, et Maïakhil Gunnar qui doit se débarrasser de l’un et de l’autre et qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien c’est vraiment la foire aux gros bourrins hollywoodiens qui racontent n’importe quoi hein… Donc on est loin d’un Jean-Luc Istin qui malgré ses gloubi-boulga retombe sur ses pieds…

I.S.S. Snipers, tome 2 : Khôl Murdock – Louis et Stéphane Créty

BD SCIENCE-FICTION / SPACE OPERA. La Terre a colonisé le cosmos, et règne d’un main de fer sur les mondes coloniaux selon les préceptes de l’hypercapitalisme ultralibéral : seul le pognon compte, il pour en profiter il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus… Entre Khôl Murdock envoyé en territoire ennemi qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien, Pavel Grigoritch qui vient à sa rescousse et qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien, et Maïakhil Gunnar qui doit se débarrasser de l’un et de l’autre et qui raconte n’importe quoi façon blockbuster hollywoodien c’est vraiment la foire aux gros bourrins hollywoodiens qui racontent n’importe quoi hein… Donc on est loin d’un Jean-Luc Istin qui malgré ses gloubi-boulga retombe sur ses pieds…

Kingdom, tome 02 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. Dans ce tome 2, Shin suit les dernières instructions de son âme sœur Hyou et au point de rencontre qu’il lui a fixé il rencontre son sosie Ei Sei. Car Hyou avait été sélectionné par Shôbunkun moins pour ses qualités que pour son apparence. Car il devait servir de « kagemusha » au roi en cas de crise. Pour le jeune roi, la situation est critique. Et tout cela nous est expliqué en flashback / analepse, avec le destin de Hyou et les actions du général Ouki, gloire du règne du roi Sho qui d’emblée semble jouer double jeu… On est seulement dans un tome 2, et on développe déjà des thèmes très profonds !

Kingdom, tome 01 – Yasuhisa Hara

MANGA HISTOIRE / ANTIQUITE. Yasuhisa Hara shonenise un sujet crucial pour l’Histoire de l’Asie : l’unification de la Chine par le Premier Auguste Empereur. Mais il le shonenise avec « Hokuto no Ken » et « Berserk » dans le rétroviseur. En bref, une saga fleuve épique et tragique indispensable à tous ceux et toutes celles qui ont posé un pied sur la Planète Manga !!!

Conquêtes, tome 08 : Neïta – Jean-Luc Istin et Erion Campanella Ardisha

BD SCIENCE-FICTION / HORREUR. J’ai suffisamment été critique envers Jean-Luc Istin pour écrire qu’il fait preuve ici de qualité. Les différentes inspirations, hommages et clins d’œil sont tendus vers un même but. Donc il ne disperse pas, et on reste centré sur un survival-horror qui finalement porte une vraie réflexion sur le fond. Pour ne rien gâcher il a lâché du lest sur les monologues intérieurs en phylactères, même si pourrait encore alléger un peu la narration. C’est le dessinateur albanais Erion Campanella Ardisha qui assure la partie graphique. En voilà un qui a bien progressé dans sa voie, et la colorisation d’Olivier Héban tire vers le haut des graphismes très plaisants pour ne pas dire très beaux.

Solo Leveling, tome 3 – Dubu

MANGA FANTASTIQUE / PORTAL FANTASY. Dans « Solo Leveling » notre héros malgré lui continue à faire du leveling en solo. Mais il a de plus de mal à cacher sa montée en puissance, entre ceux qui le suspectent d’être un fraudeur de rang et ceux qui le suspectent d’avoir bénéficié d’un double éveil. Il y en a même d’assez intelligents ou d’assez intuitifs pour suspecter autre chose encore… Jinwoo doit absolument atteindre le rang S avant le retour en Corée du Sud de sa Némésis autoproclamée, et il joint l’utile à l’agréable en faisant du business avec Jinho. Néanmoins on garde la formule du « Dungeon Crawler », dont le Maître de Jeu est Chugong qui envoie Jinwoo là où il veut le voir sévir. Et ici les rescapés du tome 1 ont fort à faire avec les véritables monstres : les homines crevarices qui se croient au-dessus du commun des mortels grâce au pouvoir et à l’argent !

Maîtres Inquisiteurs (Les), saison 3 : tome 17, Elekhiad – Sylvain Cordurié et Andrea Fattori

BD FANTASY / HEROIC FANTASY. Un enfant perdu de la Forteresse de Yagoss est de nouveau mis à l’honneur en la personne d’Elekhiad le géomancien surdoué, le Protecteur d’Arès pouvant devenir Dieu ou devenir Diable. Mais le scénario n’amène rien de nouveau : des pourparlers de paix, un assassinat odieux, un magicien accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, la tension qui monte entre les factions, et les super-héros incapables de voir les super-vilains qui les mènent par le bout du nez alors (alors qu’ils sont juste sous leur nez). Le tout servi par des graphismes satisfaisants mais perfectibles. Le cliffhanger de fin mène à la fin… de la saison ou de la série ?

Lucja : A Story of Steam and Steel, tome 1 – Koji Inada

MANGA SCIENCE-FICTION / UCHRONIE. Avec « Lucja » on a un univers intéressant à exploiter avec une Pologne du XVe siècle à vapeur. Mais j’ai peur que comme dans moult JRPG on se contente de mélanger médiéval-fantastique avec des chevaliers et des sorciers et steampunk avec des robots et des savants pour faire cool et puis c’est tout. L’héroïne a du potentiel également, avec son coach borgne et la forgeronne-ingénieure Lucy. J’espère que cette série va monter en puissance, en ne trébuchant pas dans les clichés…

Mercenaire (Le), tome 10 : Les Géants – Vicente Segrelles

BD FANTASY / HEROIC FANTASY. Vincente Segrelles est un grand dessinateur qui s’est mis à la BD sur le tard avec la saga du Mercenaire. C’est de la fantasy d’avant, qui à sa propre époque lorgnait sur la fantasy d’avant avant. Ce tome 10 intitulé « Les Géants » est un recueil de récits courts où à un feu de camp le Mercenaire distrait Nan-Tay. L’auteur passe des couleurs naturelles aux couleurs digitales, mais c’est toujours aussi beau à voir ! Et puis il se fait clairement plaisir en mélangeant fantasy, fantastique, humour et horreur…

Sidooh, tome 08 – Tsutomu Takahashi

MANGA HISTOIRE / XIXe siècle. J’adore le style du mangaka. Il alterne impressionnisme et expressionnisme avec une maîtrise du découpage qui force le respect. Il n’a donc aucun besoin de lourds phylactères et d’onomatopées géantes pour nous transmettre toutes les émotions du monde, des plus belles aux plus laides. Que voilà un bel artiste comme on en voit trop peu ! Ici les personnages qui n’ont connu que le reagano-thatchéro-macronisme avec « ceux qui sont tout » et « ceux qui ne sont rien », découvrent dans la province d’Aïzu au pied du Mont Bandaï qu’il existe une autre voie, celle de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Car les gens qui te tendent la main ne pensent pas forcément à t’exploiter, tout simplement parce qu’ils n’ont pas de privilèges à protéger et à développer… En résumé si vous êtes accros au pognon, et ben votez macron hein !

Pin It on Pinterest

Share This