Niréide (La) – Fabien Clavel

ROMAN FANTASY / MYTHOLOGIE. En fin de compte, une trilogie plutôt sympathique voire agréable mais un peu trop inégale en raison des conditions de sa conception. Néanmoins les amateurs de mythologie ne devraient pas trop éprouver de difficulté pour y trouver leur bonheur… Fabien Clavel annonce une trilogie sur les mythes arthuriens et une autre sur les mythes carolingiens : on lui souhaite bonne chance et on a hâte de le voir aboutir dans son projet de triple trilogie sur les mythes européens…

Cobra the Space Pirate, tome 13 : Darkness God – Buichi Terasawa

MANGA SCIENCE-FICTION / SPACE OPERA. « Le Roi Dragon Noir » et le plus court « L’Ascension du Mont Kagerô » sont deux bons récits de Bébel l’Immortel dans l’Espâce, pour une fois aussi bons en couleurs qu’en noir et blanc. Le programme ? Le mythe de Jonas à la sauce Buichi Terasawa et Jack Vance, et une course au trésor sur une montagne en laquelle il faut croire en son existence pour ne pas tomber dans le vide. Enjoy !

Sidooh, tome 16 – Tsutomu Takahashi

MANGA HISTOIRE / XIXe siècle. Difficile de chroniquer sur la longueur un mangaka aussi concis dans son propos et aussi efficace dans sa mise en scène. Après la guerre de l’ombre, après la guerre d’escarmouche, voici venir la guerre civile ! En envahissant le fief rebelle de Chosu, le Bakufu fait un pas de plus vers la Guerre de Boshin…
Maître Rugi fédèrent tous les mécontents, et comme par hasard ceux-ci sont tous les perdants de la Bataille de Segihara 250 ans auparavant. Il y donc des rebellions et des trahisons contre l’ordre établi : l’heure et est grave !

The Heroic Legend of Arslân (The), tome 15 – Yoshiki Tanaka et Hiromu Arakawa

MANGA FANTASY / HEROIC FANTASY. La saga de Yoshiki Tanaka est un classique de la fantasy nippone et un classique de la fantasy tout court. C’est du cape et épée flamboyant avec gentils très gentils, des méchants très méchants, et des héros très héroïques. Mais pas que, car c’est aussi un titre qui brasse les mythologies du monde entier, à commencer par ceux de la perse antique et médiévale, pour aborder de nombreux thèmes parfois d’une brûlante actualité… Dans ce tome 15, nous assistons à la transition du pouvoir déjà entre le prince Arslan et le roi Andragoras, car l’armée parse ne peut avoir qu’un seul commandant en chef. D’ailleurs le roi ordonne au prince de partir seul recruter 50000 soldats dans la région du riche port méridional de Ghiran. Plus qu’une mission impossible, c’est quasiment une sentence d’exil…

Saint Seiya, The Lost Canvas : Recueil d’Histoires – Masami Kurumada et Shiori Teshirogi

MANGA FANTASY / MYTHOLOGIE. Ce recueil regroupe 10 épisodes. Ils font la part à la mélancolie et à la nostalgie et sont essentiellement composés de dialogues (les scènes de combat sont assez rare). C’est un peu un florilège de relationship drama qui n’a pas eu sa place dans la série d’origine qui privilégiait l’action dans le magazine RED Champion…

Angolmois, tome 10 : Chronique de l’invasion mongole – Nanahiko Takagi

MANGA HISTOIRE / MOYEN-ÂGE. Un bon manga historique : on sait par avance que tout va se finir dans le sang et les larmes, mais on a tellement envie de croire en la victoire de ces « sept samouraïs » ! Et dans ce tome 10 c’est l’hallali pour les hommes tués, les femmes violées et les enfants capturés pour être vendus comme esclave. Mais les Mongols repartent dans l’urgence, renonçant à leur légendaire nettoyage des pays conquis. Il suffisait d’un seul survivant pour l’emporter, et il sont plusieurs voire nombreux. Il ne reste plus qu’à passer à l’Arc de Kyushu qui constitue la suite de l’invasion dans de la saga…

Orcs et Gobelins, tome 17 : Azh’rr – Nicolas Jarry et Simone Buonfantino

BD FANTASY / DARK FANTASY. Nicolas Jarry est très bon dans l’épique et le tragique, mais il est aussi très bon dans le comique comme ici avec ce 17 de la série Orc & Gobelins consacré au personnage d’Azh’rr (mais pas que)… Tout l’humour donc tout le charme de l’album vient du numéro de duettiste formé par le petit gobelin roi de la course donc de la fuite et le grand guerrier nain redouté et redoutable dont on découvre les frasques au fur et à mesure de l’album. Car si le premier possède une âme de héros mais pas les moyens de ses ambitions, le deuxième a les moyens de ses ambitions mais possède une âme de connard…

Valkyrie Apocalypse, tome 12 – Ajichika, Shinya Umemura et Takumi Fukui

MANGA FANTASY / FANTASTIQUE. Plus que jamais nous sommes dans la lutte des classes avec des prolétaires humains en croisade contre les rentiers divins pour que la chute de l’hypercapitalisme ultralibéral subvienne avant la fin du monde, car dans le cas contraire c’est « game over » pour l’humanité ! Dans ce tome 12 Bouddha a l’avantage, mais il n’est pas dans un combat et il ne cherche pas à vaincre son adversaire mais à le sauver comme il a sauvé le reste de l’humanité (excellents flashbacks qui tirent l’ensemble vers le haut). Car il n’est de meilleur moyen de battre un ennemi que de se faire un ami… Cette amitié retrouvée entre l’homme et le dieu qui avait le même but, libérer l’humanité du malheur, est finalement de courte durée. Car nous sommes dans l’arc des boss à tiroirs… To Be Continued !

Furioso, tome 1 : Garalt est revenu – Philippe Pelaez et Laval NG

BD FANTASY / DARK FANTASY. L’adaptation du français Philippe Pelaez reprend les ingrédients du « Roland Furieux », mais utilise tout un décorum « dark fantasy » qui interdit le recours à l’humour, l’ironie et la satire . C’est donc une succession de combats épiques, d’amours interdits, de trahisons et de vengeances… Les dessins du mauricien Laval NG colorisés par Tanja Wenish sont réussis, avec de la fluidité et du dynamisme (bref du souffle) ! Ajoutons le dossier de Théa Picquet, copieux et touffu mais indispensable pour y voir bien clair dans le projet.
Les éditions Drakoo nous présentent donc un projet original qui fait du neuf avec du vieux en reprenant et en modernisant un classique de la Renaissance. Pour ne rien gâcher c’est en deux tomes seulement !

Sôten no Ken, tome 4 – Buronson et Tetsuo Hara

MANGA HISTOIRE / ARTS MARTIAUX. Dans ce tome 4 la guerre des gangs continue à Shanghai la ville du mal, la Chicago orientale, entre le Syndicat de Jade qui vient de renaître et l’Union du Pavot Sanglant qui fait appel à des renforts extérieurs en provenance de la guerre en Mandchourie contre les Japonais… Tout le tome est centré sur la confrontation entre Kenshiro et Zhang Taiyan surnommé « le voleur de mariée » qui peuple ses bordels de ses trophées personnels (on dirait peu ou prou Yuda, les vrais savent). Le master plan du méchant est de semer le chaos et la désolation dans Shanghai, pour apparaître ensuite comme un sauveur en ordonnant aux soudards mercenaires qu’il a lui-même fait amener de quitter la ville. Mais les choses sont plus difficiles que prévu quand Kenshiro Kasumi a juré votre perte : Zhang Taiyan ne le sait pas encore, mais il est déjà mort !!!

Éden, tome 12 : Souricière – Hiroki Endo

Éden, tome 12 : Souricière – Hiroki Endo

MANGA SCIENCE-FICTION / CYBERPUNK. Pas mal du tout ce tome 12, mais les transitions sont inexistantes et les explications manquent. Aucun moyen de savoir pourquoi on passe du duo d’enquêteurs Miriam / Elijah au duo de chercheurs sur le colloïde, aucun moyen de sa savoir pourquoi Elijah abandonne sa quête de vengeance pour aller sauver sa sœur, aucun moyen de savoir pourquoi Mana réapparaît dans le récit aux côtés de Mâyâ après autant d’années / de tomes. D’ailleurs il est pénible ce Mâyâ : pour ou contre le colloïde donc pour ou contre l’humanité ???
Par contre on avance bien avec Elijah qui veut sauver Mana, tout en découvrant les magouilles du Propater qui continue plus que jamais d’utiliser des technologies interdites pour faire avancer sa domination sur le monde.

Éden, tome 11 : Embuscade – Hiroki Endo

Éden, tome 11 : Embuscade – Hiroki Endo

MANGA SCIENCE-FICTION / CYBERPUNK. Pas mal du tout ce tome 11, mais les transitions sont inexistantes et les explications manquent. Aucun moyen de savoir pourquoi on passe du duo d’enquêteurs Miriam / Elijah au duo de chercheurs sur le colloïde, aucun moyen de sa savoir pourquoi Elijah abandonne sa quête de vengeance pour aller sauver sa sœur, aucun moyen de savoir pourquoi Mana réapparaît dans le récit aux côtés de Mâyâ après autant d’années / de tomes. D’ailleurs il est pénible ce Mâyâ : pour ou contre le colloïde donc pour ou contre l’humanité ???

Homme qui a tué Nobunaga (L’), tome 7 – Kenzaburo Akechi et Yutaka Todo

Homme qui a tué Nobunaga (L’), tome 7 – Kenzaburo Akechi et Yutaka Todo

MANGA HISTOIRE / XVIe SIECLE. C’est passionnant, mais il faut suffisamment connaître la période du Sengoku Jidai pour s’y retrouver et apprécier cette excellente série à sa juste valeur. Chacun a son point de vue, et il y a sa version, la version d’autrui et la Vérité. Mais bien malin celui qui peut y accéder !
Dans ce tome 7 Akechi Mitsuhide réalise son coup d’Etat de main de maître et Hashiba Hideyoshi fait volte-face pour regagner la capitale, faisant courir le bruit que Nobunaga et son fils aîné son toujours en vie, et falsifiant la date de son départ pour qu’on ne sache pas qu’il était au courant de tous les événements avant même qu’ils ne surviennent…
La confrontation est inévitable entre les deux stratèges pour s’emparer de l’héritage d’Oda Nobunaga. Suite et fin au prochain tome de cet excellent docu-fiction ?

Aposimz la planète des marionnettes, tome 8 – Tsutomu Nihei

Aposimz la planète des marionnettes, tome 8 – Tsutomu Nihei

MANGA SCIENCE-FICTION / HARD DARK / PLANET OPERA. La nouvelle série de Tsutomu Nihei est un concentré de Tsutomu Nihei : cyberpunk, biopunk, post-apo, super-vilains et super-héros, posthumanisme et transhumanisme… et une quête ! Dans ce tome 8, la Team Essro doit échapper à la fois aux attentats biologiques de Kawijan et aux agents de l’Empire leurs trousses. Leur chance, c’est que leurs ennemis se en concurrence les uns avec les autres quand ils ne se battent pas entre eux… Pendant ce temps l’empereur Suo Nichiko entrevoit la fin de série en sondant l’avenir…

Orient : Samourai Quest, tome 13 – Shinobu Ohtaka

MANGA UCHRONIE / FANTASY. Dans ce tome 13 c’est l’heure des festivités avec cérémonie de récompenses et grand banquet après la victoire sur le kishin de l’Île d’Awaji et les chiens noirs de la Confrérie d’Obsidienne. Pour son action d’éclat Musashi est grandement honoré et il fait connaître le nom du Clan Kanemaki, mais Musashi ne peut pas se réjouir. Car il a sauvé Michiru pour mieux la perdre, lui qui ne peut rien contre son processus de pétrification. Il ne peut donc qu’accompagner ses derniers instants pour les rendre les plus heureux possibles… Un tome de transition, donc on attend des révélations et des évolutions dès le tome suivant !

Keiji, tome 06 – Keiichirô Ryû, Mio Asô et Tetsuo Hara

MANGA HISTOIRE / XVIe SIECLE. Tragi-comédie mêlant action et émotion sous le signe de la chevalerie, parfois dure, parfois douce, parfois amère, on retrouve sous traits de Keiji Maeda Jûza des Nuages personnage culte de la saga cultissimement culte « Hokuto no Ken », empruntant tantôt à Cobra de Buichi Terasawa, tantôt Ryo Saeba de Tsukasa Hojo. Le tout avec les traits fin et réalistes de Tetsuo Hara. Pour ne rien gâcher le sérieux du « bushido » avec samouraïs, rônins et ninjas contrebalance complètement les excentricités habituelles de l’auteur…
Au programme de ce tome 6 :
– un face-à-face oppressant mais libérateur avec le régent
– la vengeance d’un jeune page assassiné par ses 13 pairs

Sidooh, tome 15 – Tsutomu Takahashi

MANGA HISTOIRE / XIXe siècle. Difficile de chroniquer sur la longueur un mangaka aussi concis dans son propos et aussi efficace dans sa mise en scène. Nous sommes toujours dans la guerre de l’ombre pour la domination de la capitale impériale de Kyôtô, qui devient guerre tout court quand les hommes du han de Choshu décident d’encercler la ville et de prendre d’assaut le palais de l’empereur défendu par les hommes du bakufu… Nouveau leader et nouvelle mission pour la Team Yukimura, qui sauve sa vie mais rate sa mission. A noter une scène érotique finale d’une fort jolie poésie comme les artistes asiatiques savent si bien les faire…

Tarzan, tome 2 : Au Centre de la Terre – Christophe Bec, Rob de la Torre et Stefano Raffaelle

BD HISTOIRE / SCIENCE-FICTION. Chaque partie (historique, fantastique, science-fiction) aurait pu être développée pour faire un album entier, ce qui n’est pas le cas et aurait abouti à un nombre de pages différent. D’où le côté décousu de l’ensemble, avec cet événement déclencheur qui arrive au bout de 35 pages. Mais je me suis pris au jeu du revival pulpien. Car sur le fond comme sur la forme les auteurs se décarcassent pour faire revivre les récits d’aventure vintage dont Edgar Rice Burroughs fût pendant longtemps le paladin, inspirant tellement de lecteurs et parfois d’auteurs. Les dessinateurs Rob de la Torre et Stefano Raffaele tous les deux colorisés par Dave Stewart font merveilles dans ce voyage dans le temps artistique (même si ma préférence va sans doute au premier).

Ils ont fait l’Histoire : Talleyrand – Marie Bardiaux-Vaïente et Andrea Meloni

BD HISTOIRE / XVIIIème & 19ème siècle. Cet album consacré à Talleyrand ne m’a pas enthousiasmé de prime abord, mais il faut dire que le personnage m’était et m’est toujours plutôt antipathique. Marie Bardiaux-Vaïente a fait le choix de centre le récit sur le Congrès de Vienne, grande fête du retour à l’Ancien Régime qui s’étend de 1814 à 1815, où Talleyrand a joué l’Angleterre et l’Autriche contre la Prusse et la Russie, et les petits pays contre les grandes puissances pour qu’on foute la paix à la France. Il est parfaitement complété par le dossier d’Emmanuel de Waresquiel qui brosse la personnalité et le parcours d’un homme de paradoxes et de convictions à la fois, qui fait figure de « kingmaker » de la période révolutionnaire.

Pin It on Pinterest

Share This