Riichiro Inagaki (scénario)
Boichi (dessin)

Dr. Stone, tome 3 : Deux millions d’années en lieu sûr

Manga, science-fiction
Publié 4 avril 2018 chez Glénat Manga

Arrivé au village de Kohaku, Senku cherche par tous les moyens à se faire des alliés parmi les habitants. Il obtient rapidement le soutien d’un garçon qui l’avait provoqué en « duel scientifique ».
Avec l’aide de ses nouveaux camarades, il se lance dans la fabrication d’un remède universel capable de guérir la maladie de Ruri, la sœur ainée de Kohaku.
De nombreux défis attendent les bâtisseurs du royaume de la science !!

Dans ce tome 3 nous entrons dans le vif du sujet avec Senku voulant faire des 40 habitants du village de Kohaku les premiers sujet du royaume de la science. Sauf que c’est un étranger et un sorcier et qu’il doit donc faire ses preuves !
Après la belle et rebelle Kohaku, il rallie à cause Chrome le Géo Trouvetou des âges farouches aux faux airs de Luffy de « One Piece » et la petite Suika qui lui sert d’espionne et d’informatrice au sein du village « Forty ». C’est par la gastronomie et la réinvention des ramen qu’il trouve la main d’oeuvre nécessaire pour entrer dans l’âge du fer, et en s’inspirant de Thomas Edison il enchaîne directement par la résurrection de la fée électricité ! Mais son objectif, c’est de créer des sulfamides pour guérir Ruri la soeur de Kohaku et lui demander pourquoi les habitants du nouvel âge de pierre confondent la légende de Momotaro et celle d’Hokuto no Ken… mdr ! Et mention spéciale au vil mentaliste Gen Asagiri qui est censé espionner les faits et gestes de Senku pour Tsukasa, mais qui vu des progrès fulgurant du royaume de la science est évidemment prêt à changer d’allégeance pour servir d’agent double… Tout cela est follement excitant : To Be Continued ! ^^

La nourriture est tellement ancrée dans la culture que des hommes ont fait la guerre pour du poivre !

Senku constitue une nouvelle Team Âge de Pierre juste après avoir perdu son ancienne Team Âge Moderne, donc nous sommes dans un tome très microgestion de communauté dont la narration écrite emprunte aux jeux vidéos des années 2000/2010 et dont la narration visuelle emprunte aux jeux vidéos des années 1980/1990 : c’est d’une immense coolitude à lire. En lisant « One-Punch Man » je me disais que l’humour de Yusuke Murata avait tiré vers le haut les scénarios de Riichirô Inagaki dans « Eyeshield 21 », mais on lisant « Dr. Stone » je me demande si ce n’était pas l’humour de Riichirô Inagaki qui tiraient vers le haut les dessins de Yusuke Murata. Dans tous les cas, sa collaboration avec Boichi transpire la bonne humeur et la bonne volonté !

note : 7,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This