Stefen Fangmeier (réalisation)
Peter Buchman (écriture)
d’après Christopher Paolini

Eragon

Film, fantasy
Sorti en décembre 2006 (« Eragon »)

Dans le petit village de Carvahall, un adolescent, Eragon, va bientôt atteindre l’âge d’un homme lorsqu’au cours d’une chasse, une pierre bleutée apparaît devant lui. Celle-ci s’avère être un œuf de dragon. C’est l’un des trois œufs ayant survécu aux Parjures. Commence alors une course épique pour éviter Urgals, Ombres et Ra’zacs. Sa dragonne, Saphira, deviendra vite pour le jeune Eragon une inépuisable source de joie et de bienfaisance. Au cours de leur voyage à la recherche des sbires de Galbatorix, en compagnie de Brom, un vieux conteur du village venu avec eux, Eragon et Saphira apprennent de nombreuses choses concernant les Dragonniers d’antan. Le jeune homme apprend aussi à combattre, à utiliser la magie… Brom s’avère être une personne pleine de mystères et de ressources. Le doute plane sur Eragon et son mystérieux destin de Dragonnier. Autour de lui, des guerres éclatent. Rejoindra-t-il le Roi ou combattra-t-il aux côtés des Vardens pour abolir le règne du cruel roi Galbatorix ? Surtout après les mystérieuses prédictions d’Angela. Eragon n’a que 17 ans, mais en tant que dernier Dragonnier, il est le seul à pouvoir faire tomber l’Empire du cruel Galbatorix.

On est pas obligé de voir que des bons films, on peut aussi voir des navets pour rigoler. Eragon est un bon film pour enfant. Mais j’ai visionné des DTV plus consistants et plus intéressants. Déjà un grand méchant qui s’appelle Galbatorix, on sent que le scénario ne va pas aller très loin…

Attention gros spoilers pour les enfants de moins de 10 ans :

Un jeune guerrier ambitieux qui trahit et détruit son ordre de chevaliers vertueux. Un Empire qui règne et des Rebelles qui résistent. Un jeune orphelin paumé dans la cambrousse élevé par son oncle qui rêve de partir à l’aventure. Il reçoit un œuf de dragon envoyé par une mystérieuse princesse.
Les sbires du méchant tuent l’oncle du héros adolescent orphelin qui ne rentre pas à temps pour le sauver.
Paf un mystérieux mentor le prend en main et ils partent rejoindre les Rebelles pour se mettre en sécurité. Mais le jeune héros veut sauver la princesse prisonnière de la forteresse du vizir du grand méchant. Pour faire bonne mesure, le mentor mystérieux révèle sa véritable identité et lui transmet son épée magique tueuse de dragon avant de mourir pour sauver le héros adolescent et lui permettre de s’échapper de ladite forteresse.
On ajoute un side-kick canaille mais trop quand même, le souverain noir de peau d’une forteresse reculée, une bataille finale… Et jusqu’à la fin j’ai presque désespérément attendu la venue d’un wookie pour que tout soit bien raccord (chez les Vardens il y a un vieux au système pileux très développé qui peut faire illusion…)

Toutes ces corrélations avec Star Wars Épisode IV sont évidemment purement fortuites… Rassurez-moi, Galbatorix n’est pas le père caché d’Eragon ???

 

De plus on fait clairement du fanservice pour les préadolescents :
– Eragon croit tout savoir, n’en fait qu’à sa tête, fonce tête baissée et s’en sort en dépit du bon sens et de décisions foireuses…
– Tout lui vient naturellement : une séance d’entraînement et paf il devient un grand guerrier…
– Tout lui vient instinctivement : il apprend 3 mots et paf il devient un grand magicien…
Il rêve d’une meuf plus ou moins princesse et plus ou moins elfe, il la rencontre assez fortuitement en la délivrant du sbire n°1 du grand méchant et paf elle tombe éperdument amoureuse de lui…
Amis djeuns désolés, IRL cela ne se passera jamais comme cela ! Si tu déconnes il t’arrive des embrouilles, et pour réussir il faut bosser. Et pour la fille canon… Vous pouvez toujours continuer à rêver.

Après, au vu des millions de dollars investis, cela reste visuellement joli : les paysages vrais ou faux sont beaux, les FX sont réussis, Saphira est plus crédible et plus attachante que les acteurs en chair et en os, Robert Carlyle a une bonne tête de méchant… ATTENTION SPOILERS Le combat Ergon / Durza est pas mal du tout mais là aussi l’héritage Starwars se fait très lourdement sentir. Saphira plonge et zigzague entre les tours d’une forteresse varden qui semble faire des dizaines de kilomètres, Eragon doit toucher le point faible de Durza, il se concentre, la Force est avec lui, et il largue son épée magique dans le mil et paf la bataille est finie… FIN SPOILERS

Sans nul doute une adaptation clichée pour un livre cliché. Mais comment faire un bon film avec un mauvais scénario ? Et pourquoi avoir confié un blockbuster à quelqu’un qui n’avait jamais dirigé un film auparavant (et qui après n’a ensuite plus jamais rien fait) ???  Sans surprise ce fut une bide et malgré le succès des livres, la saga n’a pas continué au cinéma…

note : 4,5/10 (rajoutez 3 points si vous avez moins de 10 ans)

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This