Mark Waid & Kwanza Osajyefo (scénario)
Phil Briones (dessin)

Ignited, tome 1 : Activés

Comics, science-fiction
Publié en VF le 23 octobre 2019 chez Les Humanoïdes Associés
Démarré en VO en juin 2019 (« Ignited »)

Après avoir survécu à une tuerie de masse dans leur école, Anouk, Callum et quatre autres adolescents acquièrent des super-pouvoirs. Les rescapés réalisent que ces pouvoirs leur offrent une nouvelle chance, la possibilité d’agir et d’élever leur voix dans un monde où on ne les entend pas. Mais comment trouver la force de se battre, quand on a failli tout perdre ?

Mark Waid l’un des scénaristes les plus connus et les plus doués du monde des comics a décidé de rejoindre Les Humanoïdes Associés pour créer l’univers « H1 ». C’est un véritable séisme dans le monde de l’édition ! Le changement c’est maintenant, et c’est la série Ignited co-écrite par le vétéran Mark Waid et le rookie Kwanza Osajyefo qui l’inaugure !!!

C’est la rentrée au Lycée Phoenix (drôle de lycée d’ailleurs où certains viennent en limousine privée, d’autre en tank blindé, alors que tel ou tel parent d’élève déambule en mitraillette et en gilet-par-balle). Mais le cœur n’y est pas, mais alors là pas du tout. Une fusillade de masse a marqué a jamais la communauté avec 14 morts et 38 blessés (mais selon la novlangue des élites autoproclamés, il faut désarmais parler de « périple meurtrier »), et tout le monde a la trouille sauf les autorités qui en ont rien à secouer parce qu’elles ont des budgets à boucler, les médias qui en ont rien à secouer mais qui en bon charognards viennent faire du business sur le malheur des gens, l’extrême-droite qui en a rien à secouer mais qui va faire son cirque pro-armes habituel, et l’extrême-gauche qui en quelque chose à secouer mais qui va faire son cirque anti-armes habituel. La seule réponse apportée c’est d’équiper chaque salle de classe d’une trousse de secours et d’armer les enseignants alors qu’on a même pas effacé les impacts de balle du massacre faute d’argent. C’est pitoyable et pathétique, mais bien à l’image de l’Amérique trumpiste. C’est alors que @VIRAL et @WAVE secouent le cocotier : si personne ne se bouge les fesses cela ça chier !

Alors qu’aux portes du lycée l’affrontement entre « gauchistes » et « fascistes » est imminent, nous suivons la quête d’identité d’Anouk Lovari qui a subi une expérience traumatisante, et qui ne comprend pas les changements qui se sont opérés en elle depuis le drame. Car elle est devenue une « super » et découvre qu’elle n’est pas la seule personne dans son cas ! La fresh air Anouk Lovari, le bad boy Callum Healy, le WASP Luther Ray Henschen, l’afro-américain Shai Fareda Hadane, la nippo-américaine Himari Saito et la repentie mexicaine Marisol Flores seront-ils / seront-elles Dieu ou Diable ? Le Chaos ou la Justice ??? Je vous laisse découvrir leurs personnalités et leurs super-pouvoirs, mais je signale que les flashforwards parsemés dans le récit nous laissent délicieusement dans l’expectative !

– Ça ne suffit pas de se battre contre quelque chose. Il faut qu’on sache pourquoi on se bat. On a besoin d’un vrai plan pour la prochaine fois.
– Parce qu’il y aura une prochaine fois ?
– Pour s’en tenir à ça ?
– OK. Que ceci soit le nouveau normal alors. Changeons ce putain de monde.

Alors oui cela ne révolutionne pas le genre, mais cela a clairement le mérite de mettre les pieds dans le plat. Toutefois si c’est bien fait, mais j’ai presque envie de dire que le sujet est trop important pour y mettre des super-héros dedans. Oui bon jurisprudence X-Men : on a tous quelque chose de différent, et c’est différence qui permet d’être le changement qu’on veut être dans le monde de maintenant. Sauf que voilà, le système éducatif américain est dans un état de délabrement très avancé, et qu’on voit très bien à moins d’être aveugle ou Sinistre de l’Éducation Nationale que la ploutocratie mondialisée veut le copier dans le monde entier pour faire du business tout en formant des moutons corvéables et exploitables à merci.

Le système éducatif américain a dépensé des milliards et des milliards de dollars pour le plus grande bonheur des multinationales de la sécurité en détecteurs de métaux, portails de sécurité, vitres blindées et vigiles armés, et pourtant la violence en milieu scolaire n’a cessé d’augmenter et on compte une trentaine de tueries en milieu scolaire pour le seul premier semestre de l’année 2019 (oui autant que cela, mais de de toutes les manières ces charognards de journalopes des médias prostitués ne s’y intéressent que s’il n’y a plus de 10 morts : tout le monde va s’indigner mais on ne fera strictement rien contre les gugusses armés qui déversent leur haine de leurs prochains sur le World Wide Web).

Et en plus les témoignages en appendices en rajoutent une couche en décrivant l’état de délabrement avancé du système de santé américain : les victimes traumatisées si elles n’ont pas d’argent sont abandonnées à leur sort… Alors on connaît bien les libéraux et les libertariens volontiers thatchéro-reagano-macronistes qui qualifient la très française Sécurité Sociale de racket national, mais quelles alternatives proposent-ils ? Le système de santé américain 100% privatisé donc 100% libre qui coûte à population égale deux fois plus cher pour 5 à 7 ans d’espérance de vie en moins en laissant de côté des pans entiers de la société ? Mais qui sont ces gens nés dans la pourpre, pour ignorer que la poussière où ils retourneront est grise pour tous ???

 

J’ai eu peur quand j’ai vu que graphiquement John Cassaday signait les couvertures mais pas le reste, mais ouf force est de constater que le frenchy Philippe Briones autant il est plutôt moyen sur les récits de fantasy autant il est vraiment bon sur les récits de super-héros !

note : 7,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This