Hirohiko Araki
(scénario & dessin)

JoJo’s Bizarre Adventure, Arc 1 :

Phantom Blood, tome 3

Manga, fantastique / horreur
Publié en VF le 24 septembre 2014 chez Delcourt/Tonkam
Publié en VO du 10 août 1987 au 10 août 1988 dans le Weekly Shōnen Jump (« JoJo no kimyō na bōken : Fantomu Buraddo »)

Suite à l’attaque de Dio, Jojo est en convalescence. Un mystérieux individu, le baron Zeppeli, fait alors irruption dans sa vie. Alors que ce baron paraissait dangereux et violent, il se révèle finalement fort utile à Jojo puisqu’il soigne son bras et lui apprend l’art de « l’Onde ». Le combat entre le maléfique Dio et la famille Joestar peut se poursuivre !

En convalescence, dans ce tome 3 JoJo fait la rencontre du magicien italien William Anthony Zeppeli (rencontre de l’amour du mangaka pour l’Italie, la magie et le groupe Led Zeppelin… si vous avez un peu de culture rock ou metal, vous allez grave kiffer ses dizaines clins d’œil à la pop culture mondiale). Lui aussi en lutte contre la crevardise, euh pardon contre la menace vampire, il va apprendre à JoJo les techniques de respirations permettant de pratiquer la magie de l’Onde afin qu’il puisse mieux lutter contre les créatures de la nuit.

ATTENTION SPOILERS C’est au cours de ses leçons que nous apprenons sa triste histoire très Hokuto no Ken style : c’est lui qui a découvert le masque de pierre lors d’une campagne de fouille archéologique au Mexique, et sur le voyage de retour vers l’Europe ses compagnons se firent décimer par l’une de ses victimes et ce n’est qu’en fuyant le navire à la nage qu’il s’est aperçu avec les premiers rayons du jour qu’il s’agissait de son propre père…
Seul survivant de ce remake du voyage du Déméter (qui décidément fascine le mangaka comme bien d’autres artistes), il a parcouru le monde pour trouver le moyen de vaincre les rejetons maléfiques du masque de pierre, et c’est en Inde qui trouvé ce qu’il cherchait si désespérément : à l’opposé des vampires qui prennent l’énergie d’autrui pour prolonger leur propre vie, les guerriers de l’Onde eux utilisent leur propre énergie pour prolonger la vie d’autrui. C’est deux décennies que passa Zeppeli dans un monastère tibétain (joliment dessiné et qui ressemble peu ou prou à l’école du Nanto Suicho Ken soit dit en passant) à apprendre et à s’entraîner sous la direction de Maître Tonpetty, qui lui a prédit un fin cruelle s’il persistait dans sa voie… FIN SPOILERS

La cruauté de ses crimes est sans égal. Un siècle plus tard, nul ne connaît la vérité ! Aussi bien en ce qui concerne l’identité du criminel que ses motifs ! L’homme qui a jeté la ville de Londres dans un abîme de terreur ! L’ultime démon meurtrier… Jack l’Éventreur !!

C’est ainsi que la malédiction du masque de pierre s’est ainsi abattue tant sur la famille Joestar que sur la famille Zeppeli dont les destins vont s’entrecroiser au fil des arcs de la saga…

En route vers la ville côtière isolée de Wind Knights, où l’on aurait aperçu le sbire chinois du seigneur vampire, JoJo subit son baptême du feu en affrontant l’un des nouveaux alliés de Dio : Jack l’Eventreur ! Et attirés dans un piège à la tombée du jour par le jeune Pocco hypnotisé, JoJo et ses compagnons doivent affronter divers morts-vivants dans un cimetière médiéval abandonné, Speedwagon et son marteau à deux mains ne cédant en rien au zoom punch de son ami et au sun yellow overdrive de son maître. C’est alors que Dio lui-même fait son apparition, et les forces combinées des deux guerriers de l’Onde ne peuvent rien contre la nouvelle technique de glaciation de l’apprenti maître du monde. Lassé d’un combat inégal, la Team JoJo aux bonnes grâces de ses deux nouveaux serviteurs : Bruford le chevalier noir et Tarkus le colosse, deux champions de Mary Stuart autrefois trahis par cette poufiasse d’Elisabeth d’Ière et ramenés à la vie par Dio le maléfique…

To Be Continued =>

note : 7/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This