Yasuhisa Hara
(scénario & dessin)

Kingdom, tome 6

Manga, histoire / antiquité
Publié en VF le 15 novembre 2018 chez Meian
Publié en VO depuis 2006 par la Shueisha dans le Shuukan Young Jump (« キングダム »)

Shin, devenu fantassin dans l’armée de Qin, arrive sur le champ de bataille. Les événements ont pris une tournure inattendue : les soldats de Qin, qui ont perdu l’initiative, sont sur le point d’affronter l’unité de chars de Wei, le plus redoutable de toute la Chine !!!

Ce tome 6 est un récit de guerre, et un bon récit de guerre !!!
La meilleure défense, c’est l’attaque. Et c’est pourquoi le général de Wei Go Kei a coupé l’herbe sous le pied du général de Qin Duke Hyou en venant à sa rencontre. Sauf qu’il a fait si vite et si bien que ses armées ses sont retranchées sur la collines du champ de bataille avant que ses troupes ne s’organisent. C’est ainsi que Shin et ses camarades se retrouvent dans la boucherie qui a lieu entre les collines tenues par les généraux adverses Kyûgen et Haku Kisai avec l’infanterie des 4e, 2e et 1ère armées. C’est dommage d’un peu trop jouer du violon shonen avec des paysans conscrits de Qin et des soldats professionnels armés et armurées de la tête aux pieds. On augmente la difficulté pour ne rendre que plus beaux les exploits de nos héros, mais ce gros délire va durer de mémoire jusqu’au tome 20…

Quand les fantassins ne se font pas massacrer les soldats adverses, c’est les chariots lourds de l’État de Wei qui les découpent en petits morceaux. Toutes les horreurs de la guerre nous sont montrées à travers les yeux exorbités du plouc Bitei qui voit les plans de l’étrange Kyoukai se réaliser grâce aux exploits guerriers de Shin (genre les carrés formés par les corps de leurs amis et les armes et armures de leurs ennemis).

Tous les combats se ressemblent sur un champ de bataille, mais comprenez que chaque soldat influe différemment sur l’échiquier. L’action d’un seul homme peut entraîner celles de dix autres, qui deviendront bientôt mille et pourront en faire chuter dix mille. Une minuscule étincelle peut ainsi enflammer la plaine, et mettre brusquement un terme aux combats.

Car les troufions ne comprennent pas pourquoi les renforts n’arrivent pas, et nous assistons à la brouille des commandants de cavalerie Heki et Baku Koshin. Le premier ne comprend pas qu’on laisse ses propres soldats se faire massacrer pour rien, mais le deuxième lui explique que la fin justifie les moyens et que tout est bon pour remporter la victoire. On le déteste d’emblée car il ressemble à tous ces officiers pourris gâtés de la WWI (remember Les Sentiers de la Gloire) des gens qui envoyaient des millions de gens à la morts pour quelques centimètres sur une carte avant de se retrouver à Limoges parce qu’une bonne partie d’entre eux ne savaient même pas lire une carte. Oui mais non, car l’officier Baku Koshin se place finalement au même niveau que ses subordonnés : il est un pion comme les autres, et il est prêt à donner sa vie pour que son camp remporte la victoire finale !

Le général adverse Kyûgen ordonne à hommes de quitter leurs positions pour achever l’infanterie ennemie. C’est le moment choisi par Duke Hyou alias le Patton chinois pour ordonner lui la contre-attaque de la cavalerie. Les derniers survivants de la 4e armée chargent donc avec leurs dernières forces la colline servant de QG, et il faut passer les dernières lignes de défenses sous les flèches des archers pour aller se fighter avec les gardes du corps du général Kyûgen. Le miracle se produit, mais est-ce que c’est Baku Koshin qui a amené Shin jusqu’en haut, ou est-ce que c’est Shin qui a amené Baku Koshin jusqu’au bout ? Les deux personnages rencontrent leur destin : pour que les soldats de Qin ne soient pas morts en vains, il faut remporter la victoire à tout prix, et pour cela d’un de deux doit se sacrifier. Remember Shiryû du Dragon et Ikki du Phénix ! (si vous ne savez pas encore, il n’est jamais trop tard pour bien faire)

note : 8,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This