Nicolas Jarry (scénario)
Nicolas Demare (dessin)

Nains, tome 05 : Tiss du Bouclier

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy
Publiée le 24 août 2016 chez Soleil

Brahm, capitaine de l’ordre du Bouclier, perd son épouse alors qu’elle met au monde son fils. Tiss, sa fille, s’occupe de son mieux de leur foyer, mais elle échoue à protéger son petit frère d’une bande d’Ogres. L’enfant est gravement blessé, il sera un boitard pour le reste de sa vie, un infirme incapable de tenir le rang. Tous les espoirs que Brahm avait placés en son fils sont anéantis, celui-ci ne sera jamais le grand cognar qu’il avait espéré. Malgré l’opposition de son père, Tiss décide de prendre la place de son petit frère et d’apprendre le métier des armes…

Dans ce tome 5 de la série Nains, la jeune Tiss cesse d’exister aux yeux de son père le jour où elle devient la grande sœur de Dohan. Mais le jour où ce dernier devient un boiteux suite à une attaque de peaux-vertes, elle décide de sauver l’héritage familial en devant guerrière au sein du Bouclier, l’élite des armées naines. Pour toute la forteresse-État d’Arkar’um, c’est une bonne blague… Mais pour le vieux Brür, c’est une chance inespérée de changer les mentalités, et pour son père, c’est une humiliation de plus qui va l’enfoncer dans l’autodestruction alcoolique…

Les années passent, et pour sa première mission Tiss fati route vers la frontière et la Porte des Grav que ses 300 compagnons tombent dans une embuscade (retenez bien le chiffre « 300 » !)… Dans un survival à la R.E. Howard, elle parvient à rassembler les rescapés et à les amener à la Porte de Grav vidée de ses défenseurs par la peste zombie, alors même qu’une armée entière de peaux-vertes arrive aux pieds des murailles… Et c’est reparti pour un nouveau remake de Bataille du Gouffre de Helm ! Peu contre beaucoup, une des plus vieille et une des meilleures histoires du monde ! Mais pas seulement, car il s’agit aussi d’une belle histoire d’amour filial racontée à la première personne. Une fois de plus les autorités font preuve de leur incompétence crasse, et c’est Brahm qui rassemble ancêtres, boiteux, borgnes, manchots et gueules cassées en une armée de renfort… Le père arrivera-t-il à temps pour sauver la fille ??? Préparez vos mouchoirs avant le grand final…

Les dessins de Nicolas Demare sont enfin plus ou moins à la hauteur du sujet malgré des fluctuations graphiques qui donnent l’impression qu’un pigiste est venu en renfort (ou que la bande dessinée n’a été finie à temps).

Tenir ou périr ! Qu’importe que nos ennemis brisent nos rangs, qu’ils brisent nos lames, qu’ils brisent nos casques et nos os… jamais ils ne briseront notre volonté.

Quel bilan pour cette saison 1 de Nains ? Redwin de la Forge, Ordo du Talion, Aral du Temple, Oösram des Errants et Tiss du Bouclier se sont vaillamment mais vainement battus contre l’avidité, l’ambition et l’obstination, malédictions du peuple nain calquées sur celles du Grand Capital qui nous étouffent chaque jour un peu plus… Mais chacun d’entre eux a planté les graines de l’espoir pour un monde et un avenir meilleur… Maintenant que se répand sur les Terres d’Arran la peste zombie, allégorie de la Bête Immonde, il faudra une fois de plus tenir ou périr certes, mais pour Redwin de la Forge seul survivant de nos héros révolutionnaires, il faut sortir de son isolement pour apprendre à vivre ensemble comme des frères, au lieux de mourir tous ensemble comme des idiots… Bref il est temps de s’unir ou de périr ! Le rendez-vous est pris pour la saison 2 !!!

note : 8/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This