Tsutomu Takahashi
(scénario & dessin)

NeuN, tome 2

(pour public averti)

Manga, fantastique / histoire / WWII
Publié en VF le 20 novembre 2019 chez Pika Édition
Publié en VO depuis 2017 par Kôdansha dans Young Magazine (« ノイン »)

Traqués par les SS, Neun et Theo se réfugient à Schprerügen, où ils rencontrent l’un des frères de Neun, Acht, et sa protectrice, Naomi. Mais les SS, sur ordre du terrible Doktor U., bouclent la ville. Les quatre fuyards se retrouvent alors pris au piège…

Dans ce tome 2 le mangaka aurait pu prendre son temps voire faire traîner les choses pour de chapitres en chapitres gratter des tomes. Oui mais non, il avance très vite, les personnages se révèlent et/ou évoluent très vite.

Tout commence avec un flashback consacré au passé tourmenté de Theo Becker. Nous sommes durant l’hiver 1918 après la WWI, et tandis que la ploutocratie qui l’a déclenchée continue de se goinfrer et de péter dans la soie les prolétaires meurent de faim et de maladie par centaines de milliers. Il n’y a pas grand-chose de pire de mourir de faim, et Theo Becker restera à jamais marqué par ce que son père a fait pour tenter de sauver sa sœur : WIE WIEDER / PLUS JAMAIS ! Il doit la vie à l’adolescent aristocrate Ulrich Neustädter qui veut un cobaye de son âge pour ses expériences de Milgram et ses recherches diététique sur le cannibalisme, et qui finit par le présenter à un certain Adolf Hitler qui veut redresser le pays. Et là, nous découvrions que Theo Becker n’est pas un fasciste mais un nationaliste, qu’il n’adore pas le Fürher mais qu’il le déteste : OMG on dirait Claus von Stauffenberg dans l’Opération Vakyrie !

[Prolétaire Theo Becker] Un pays qui tue ses enfants est un pays sans avenir.
[Aristocrate Ulrich Neustädter] A moins qu’il ne soit dirigé par un guide éminent.

Le Docktor U. a bouclé la ville de Schprerügen et pour ne pas manquer ses cible décident de massacrer tous les enfants ayant environ 9 ans. Pour Theo Becker c’est inacceptable, et il part à la rencontre de son ancien mentor pour sauver ceux qui peuvent l’être. ATTENTION SPOILERS Après une cavale de haute volée, il ne parvient à n’en sauver qu’un et il s’agit sans doute d’une taupe du médecin tortionnaire et cannibale qui avait tout prévu dès le départ avec son effroyable intelligence… FIN SPOILERS

De côté, le petit Franz Neun hanté par le sang du diable qui coule dans ses veines est dépassé par toute la violence qui l’entoure. Il bascule dans Le Horla de Guy de Maupassant : il voit une ombre maléfique tourner autour de lui, et qui lui octroie des pouvoirs de persuasion permettant littéralement d’envoûter  les gens (remember « ce ne sont pas les droïdes que vous cherchez »)…

Comme Sechs le génie du mal, il est capable de « synchronisation » car il est le fils du Führer et d’une déesse. Sechs, Acht, Neun et les autres survivants du massacre des « innocents » ne sont pas demi-frères mais bel et bien frères par leur père et par leur mère… To Be Continued !

note : 8/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This