One (scénario)
Yusuke Murata (dessin)
d’après One

One-Punch Man, tome 23

Manga, science-fiction / super-héros
Publié en VF le 16 septembre 2021 chez Kurokawa
Publié en VO à partir de juin 2012 par la Shūeisha dans le Tonari no Young Jump (« ワンパンマン, Wanpanman »)

Bushidozer, Iaïron et Travestoc sont en train de fuir avec l’escadron privé de Rupin qui a été libéré de la soumission de Supersado, mais Lucif’Hair, un fléau de niveau Démon, va leur barrer la route et un violent combat s’engage !! Au même moment, le maître des trois escrimeurs, Atomic Samouraï, se retrouve face à un menaçant ennemi…!!​

Ce tome 23 qu’on va intitulé « Des Streums bien relous » est plus dingue que jamais avec la guerre totale qui oppose les héros aux monstres  : en développant à fond le côté « deuxième degré », cette série parodique parvient à atteindre un epicness to the max et un tragicness to the max qui dépassent allègrement les séries « premier degré » !

Mais chacun possède ses limites, dans l’horreur comme dans l’humour, donc on conseillera à ceux qui sont dépassés par cette série 1) de ne pas la lire pour ne pas s’infliger inutilement du mal 2) de la pas la commenter car elle ne leur est pas destinée. Toutefois je ferais comme reproche à ce tome qu’il met beaucoup de personnages à l’honneur, donc qu’il aligne un succession de chouette combats donc on ne connaît pas vraiment la résolution.

Ça bastonne de tous les côtés !
– Iaïron, Travesto et Bushidozer affrontent Lucif-hair aux cheveux rasoirs et aux jeux de mots pourraves (bravo à la traduction de Frédéric Mallet)
– leur maître Atomic Samouraï explose Tranchoir Satanas et Machine Divine G5 avant de tomber sur un os avec Noirozoïde aussi ridicule que mortel avec sa capacité quasi infinie d’auto clonage
– les capacités de régénération de Zombiman s’opposent aux capacités de l’Empereur Vanupieds qui nous sort tous poncifs sur fanatique religieux qui a rencontré Dieu (version Khmer Vert qui a rencontré Dame Nature)

Y a pas à dire, les Classes S sont vraiment Sidérants…

– avec Pri-pri-soner, c’est le pompon car on caricature à fond les poncifs de shonen nekketsu avec un héros qui effectue des power-up complètement pétés grâce au pouvoir de l’espoir et de l’amitié en combattant Aspiratueur et Miaou
– on passe vite sur Pur-Porc qui avale monstre après monstre et qui a bien failli se faire bouffer par Mâchoire
(comme c’est le chapitre le plus court du tome, le personnage revient en fin de tome dans un récit bonus)
– Super Black Brillant se la pète grave contre Divininsecte qui se la pète grave… Il ne peut en rester qu’un !

Il y a tout un délire sur les disciples d’Atomic Samouraï et les mercenaires de l’organisation qui sans le savoir se monte gentiment le bourrichon en se mettant les uns et autres (et surtout à eux-mêmes). Mais le fin du fin, c’est Saitama, Petit Empereur et Chenapon qui essaie de rejoindre la surface :
– Pour Petit Empereur et Chenapon, c’est grâce à la force de l’espoir et de l’amitié qu’il arrive à déverrouiller une vieille trappe en métallique
– pour les autres héros, c’est plusieurs immeubles qui valdingues à plusieurs centaines de mètres parce que Saitama a retenu ses forces en voulant manifesté de la bonne volonté
Petit Empereur à bout de force replonge dans les abysses pour sauver Falot resté sous terre, Saitama bien vénère repart dans les ténèbres pour péter la gueule à tous ces streums bien relous qui font un boucan d’enfer ! To Be Continued !!!

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This