Tsutomu Takahashi
(scénario & dessin)

Sidooh, tome 10

(pour public averti)

Manga, histoire / 19e siècle
Publié en VF en décembre 2010 chez Panini
Publié en VO de 2005 à 2010 par la Shûeisha dans le Shuukan Young Jump (« 士道 »)

Arrivé à Kyoto, le Byakurentaï devient l’unité spéciale de surveillance de la capitale. A l’approche du shogun Iemochi Tokugawa et de son armée de ronins, la tension monte en ville et des débordements sont à craindre. Une décision politique et stratégique du shogunat pourrait toutefois changer la donne…

Dans ce tome 10, l’armée des rônins est sommée de retourner à Edo dès son arrivée à Kyoto. Sauf que certains n’ont pas envie d’être pris pour des cons et demandent au fief d’Aïzu d’entrer au service du shogun ….

C’est là que l’auteur s’amuse avec des irréductibles samouraïs qui veulent servir une noble cause. C’est ainsi que Shotaro Yukimurai est confronté à Soji Okita, mais Shotaro n’en démord pas : il veut affronter Hijikata Toshizō le futur dernier samouraï… Pour le plus grand plaisir des lecteurs et des lectrices leur affrontement s’étend sur des dizaines de pages superbement cadrées et dessinées !​

Les hommes de génies sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle a dit Napoléon.

Vétérans et rookies sont désignées à la protection du 14e shogun Iemuchi, quand Maître Rugi veut prendre le pouvoir utilise explosifs et armes à feu pour prendre le pouvoir. Le Byakuretaï d’Aïzu fait alliance avec les rônins de Kondō Isami : ainsi naît le Shinsen Gumi, la dernière et la plus puissante des unités d’élite du Japon féodal qui finalement se battra jusqu’à la mort pour la liberté, l’égalité et la fraternité au sein de la République d’Ezzo (dont la victoire nous aurait épargné le Japon Totalitaire et la WWII !!!)…

note : 8,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This