Tatsukazu Konda (scénario)
& Shimeji Yukiyama (dessin)

Silver Wolf Blood Bone , tome 1

Manga, fantastique
Publié en 11 janvier 2018 chez Kurokawa

Un enquête sombre et sanglant, où vampires et autres monstres sèment la terreur parmi les êtres humains.Hans Vahpet, dit  » SilverWolf « , célèbre chasseur de vampires, est sollicité pour enquêter sur de mystérieuses affaires où les victimes sont retrouvées sans leurs os. L’occasion pour ce vétéran de s’acquitter d’une dernière mission…

Bon ben voilà, comme pas mal de monde je me suis fait piégé par les marketeux de chez Kurokawa car ils ont écrit en gros « Hiromu Arakawa », « Fullmetal Alchemist » et « The Heroic Legend of Arslan », en petit « recommandé par », et en tout petit « histoire originale de Tatsukazu Konda ; dessin de Shimeji Yukiyama » … J’aurais dû écouter ma tête car j’imaginais mal se lancer dans une série supplémentaire la mangaka d’Hokkaido qui a déjà du mal à tenir ses trois séries en cours… Mais que voulez-vous, le coeur a ses raisons que la raison ignore ! (il faut dire aussi que le scénariste reprend pas mal de trucs à sa mentor, et que le dessinateur reprend son style graphique, ses trucs et astuces, ce qui donne donc corps à la supercherie )^^

Aucun humain ne peut gagner le combat contre la vieillesse. C’est le fait que nous vieillissons et pourrissons qui fait de nous des humains.

Entrons dans le vif du sujet : que penser du tome 1 de cette nouvelle série fantastico-horrifique ? Je suis très partagé car les très bons ingrédients sont contrebalancés par d’affreux gimmicks qui m’ont insupporté ! Hans Vahpet au « warhammer » d’argent est un vétéran chasseur de vampire qui a enterré tous ses ennemis et tous ses amis, et le septuagénaire est désormais un patriarche bienveillant pour la descendance de ses anciens compagnons d’armes, mais quand un tueur inhumain de nature inconnue sème la terreur dans son ancien fief de San Sarodo il s’agit pour lui d’un dernier combat : s’il réussit à lui une gloire éternelle, s’il échoue le gouvernement se gargarisera d’un prétexte pour durcir sa politique avant d’intervenir en bonnes et dues formes…
– je valide le héros sur le déclin, qui sort de sa retraite à l’appel du fils d’un ancien ami pour ramener la loi et l’ordre dans la ville qu’il a si longtemps défendu
– alors oui comme dans toutes les séries nippones dreadful punk on trouve un occident fantasmé où on reste suffisamment évasif pour le placer autant en Europe qu’en Amérique en prenant soin de ne traiter aucune thématique dixneuvièmiste, auquel on accole vite un Japon copier-coller de son équivalent IRL pour ne pas trop dépayser le lectorat du Pays du Soleil Levant… Mais par contre, et c’est assez inédit sur le Planète Manga, on retrouve tout les codes du Batmanverse et on se retrouve vite avec l’ambiance gothique de Gotham City ! Tout cela je le valide de très bon coeur !!! ^^
– je valide le super-vilain qui veut de faire un nom en tuant le dernier héros encore en vie, quitte à tricher en le ménageant et en l’aidant pour mieux se faire mousser avant de le détruire petit à petit en ramenant à la vie amis et ennemis du passé…
– achtung je ne valide pas les adolescents semi-vampires officiant dans un camp ou dans un autre qui servent autant de clichés que de fanservice !
– achtung je ne valide pas le gore grotesque hérité de « L’Attaque des titans » et les ersatz ridicules des créatures du manga culte « Parasite » !
– achtung je ne valide pas le boss de fin, un BG psychopathe et anthropophage qui s’avère être un cliché tout autant éculé que malsain (héritage « Tokyo Ghoul » ?) !

note : 6/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This