Nicolas Jarry (scénario)
Erion Campanella Avdisha (dessin)

Troie, tome 3 :

Les Mystères de Samothrace

Bande dessinée, fantasy / mythologie
Publiée le 02 juillet 2014 chez Soleil

Achille, Hécate et Chiron naviguent vers l’île de Samothrace, sanctuaire d’une ancienne déesse, gardienne de secrets profondément enfouis dans le désert du Tartare… À Mycènes, le grand roi Agamemnon prépare la guerre contre Troie, mais les Dieux semblent en avoir décidé autrement, empêchant sa flotte de quitter le port… Après avoir détruit l’empire hittite, l’ombre de Cronos s’étend désormais de l’Égypte, jusqu’à la Mer Égée, jusqu’à Troie où s’est réfugié Hélène, la reine de Sparte, afin d’échapper à son mariage forcé avec Ménélas. Dans la cité aux murailles bâtie par Poséidon, se jouera le destin de l’humanité.

Dans ce tome 3 intitulé Les Mystères de Samothrace, le souverain de l’Empire Hittite et le prince d’Égypte affrontent des gorgones pour sauver les réfugiés d’Edoras tandis que la Team Achille affronte des centaures pour protéger leur chef qui passe une épreuve d’âme courage auprès de la Grande Mère (Achille fils de Thésée, What The Fuck ?!). Le problème c’est qu’on reprend tout le pathos du sacrifice d’Iphigénie à grand renfort de pathos shakespearien (le père qui doit sacrifier sa fille, le frère qui trahi son frère en sachant que cela va provoquer la mort d’une enfant), pour se couler dans le moule de L’Iliade ce qui nous offre une chouette avec Priam convoquant Penthésilée, Memnon et Cycnos pour affronter les Achéens… Mais même si c’est pour récupérer Hélène partie avec Pâris à Troie (donc le trône de Sparte donc la domination du Péloponnèse) ce n’est pas contradictoire avec le reste de l’histoire ??? (Agamemnon œuvre sans le savoir pour le méchant millénaire donc Poséidon empêche sa traversée de la Mer Égée ça c’est OK, mais se concilier Zeus pour traverser la Mer Égée et faire le siège de Troie alors que Zeus est en guerre totale avec le méchant millénaire cela n’a aucun sens) Les dessins de d’Erion Campanella Avdisha mis en couleur par Andrea Scopetta sont satisfaisants : To Be Continued ?

– Le destin d’un roi n’est pas de survivre à son peuple…

note : 6/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This