Shinya Umemura (scénario)
Ajichika & Takumi Fukui (dessin)

Valkyrie Apocalypse, tome 1

Manga, fantasy / fantastique
Publié en VF le 05 septembre 2019 chez Ki-oon
Publié en VO depuis 2017 chez Tokuma Shoten
(« Shuumatsu No Valkyrie »)

Cette fois, la patience des dieux est à bout. Entre guerres incessantes et pollution extrême, les humains n’évoluent décidément pas et passent le plus clair de leur temps à semer le chaos sur terre. Les divinités décident donc à l’unanimité d’anéantir l’humanité en déclenchant l’apocalypse ! Seules les valkyries, ces guerrières chargées de guider les âmes des morts vers le Walhalla, se rebellent contre ce jugement. Brunehilde, leur aînée, lance un défi aux créateurs du monde : que le sort des mortels soit soumis au Ragnarök, un affrontement ultime entre 13 divinités et 13 champions de l’humanité ! Mais les plus célèbres héros de notre passé feront-ils le poids face à Zeus, Belzébuth ou Shiva ? Assistez aux duels les plus fous de l’histoire !

ALERTE ROUGE : TRUC DE OUF QUI VAUT LE COUP D’ŒIL !!! Décidément les éditions Ki-oon on le chic pour dénicher des objets littéraires non identifié. Mais il se méfier des apparences : c’est loin d’être aussi basique et bourrin qu’on pourrait le penser de prime abord avec un pitch de Série B testostéronée.

Un tournoi est un classique du manga, car c’est facile à scénariser avec des enjeux immédiatement identifiés. En plus ici c’est en version Cell Game de Dragon Ball puisqu’on décide du sort de la Terre. Les dieux sont fatigués de de la stupidité d’une humanité avide et orgueilleuse, et réunis en assemblée votent pour son éradication, complète, immédiate et irrémédiable (mais comme les dieux ont créé les hommes à leur image, ils feraient mieux de se regarder dans une glace !). Sauf que l’aînée des Valkyries trouvent les arguments pour les obliger à recourir à une vieille tradition appelé « Ragnarök » : 13 champions humains devront défendre la cause de l’humanité face aux 13 représentants des divinités. Pour ces dernières l’affaire est pliée avec leurs pouvoirs et leurs artefacts divins car ils sont sont complètement cheatés, mais Brunehilde qui a tout perdu comme déesse puis comme humaine en voulant sauver un dénommé Siegfried a un plan pour ses protégés. Et ce plan n’est pas de sauver les hommes, mais de tuer les dieux. Nous sommes donc dans la lutte des classes et les champions de l’humanité ne lutteront pas seuls mais en binômes avec des valkyries transformées en armes divines. Les dieux commencent à douter : et si depuis 7 millions d’années les Valkyries rassemblaient une armée de héros non pas pour les protéger mais pour les tuer ?! Plus que les grands duels des mythologies du monde entier, il s’agit de la lutte à mort entre Horaces et Curiaces rhabillée en jeu de baston vidéoludique genre Street Fighter, Mortal Kombat ou Soulcalibur. Cela permet toutes les excentricités, et comme dans tous les mangas qu’ils valent la peine d’être lu les auteurs ont clairement choisis leurs camp : d’un côté tous les dieux sont des pervers et des psychopathes qui ne défendent d’autres causes que la cause, d’un autre côté Brunehilde pioche dans tous les lieux et toutes les époques pour recruter 13 Salopards qui vont se battre pour une cause plus grande et plus noble que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. 13 duels à morts : si les dieux remportent 7 victoires l’humanité sera écrasée, mais si les humains remportent 7 victoires les dieux seront suffisamment affaiblis pour lancer le Grand Soir et la Révolution Mondiale contre l’ordre établi ! Car ne vous y trompez pas derrière le destin il y a le système et derrière les divinités il y a toujours eu la ploutocratie mondialisé (et comme ce genre de série de multiplient tout en gagnant en qualité, je gage que la lutte des classes débordent désormais très largement sur le domaine de la création artistique)… Ainsi Valkyrie Apocalypse commence donc là où finissait par exemple Saint Seiya, avec avec la révolte des hommes contre les dieux : suis-je mort et au paradis des geeks ? Oh oui carrément !

– Une rébellion contre nous, les dieux ? Jamais je n’aurais imaginé que les Valkyries iraient aussi loin… C… C’est… La chose la plus excitante qui soit arrivée depuis le Big Bang !

Au final nous ne sommes pas très loin de la version grimdark de la saga Fate/stay night, et entre « bangsian fantasy » (genre popularisé par Philip José Farmer) et « Wold Newton family » (genre lui aussi popularisé par Philip José Farmer) nous entrons dans la grande porte dans le domaine merveilleux de la supracoolitude !

Tome 1 : Thor vs Lü Bu
Tome 2 : Zeus vs Adam
Tome 3 : Poséidon vs Kojiro Sasaki
Tome 4 : Héraclès vs Jack L’Éventreur
Et il reste Bouddha, Loki, Apollon, Susanoo, Vaisravana, Anubis, Odin, Belzébuth et Shiva d’un côté, et Qin Shi Huang, Léonidas, Nikola Tesla, Tameemon Raiden, Soji Okita, Nostradamus, Raspoutine, Simo Häyhä et Kintarô !!! Suis-je de nouveau mort et au paradis des geeks ???
Les lignes devraient bouger et certains changer de camp. Je serais déçu s’il n’y avait pas d’atouts cachés (Achille, Siegfried, Jésus et Chuck Norris) ! Qu’est-ce que j’attends : qui va combattre qui, qui va triompher et vivre, qui va mordre la poussière et mourir, comment les auteurs vont caractériser les champions et les mettre en scène (OMG ils ont fait d’Adam un super-saiyan : ils n’ont peur de rien !).

C’est encore plus taré que Drifters qui était déjà bien barré, mais comme la série Drifters avance au rythme d’une tortue arthritique nous somme en présence d’une solution de repli qui va nous éclater pour peu qu’on se prête au jeu du grand n’importe quoi !

Pour ne rien gâcher les dessins plus que cools et fun sont tout simplement réussis malgré quelques gimmicks et/où hommage trop appuyés. Après comme dans Drifters le casting fait la part belle à la culture japonaise, mais rien n’empêche des auteurs occidentaux de reprendre les concepts de Philip José Farmer (genre Pat Mills et Olivier Ledroit dans Requiem, chevalier vampire). Du coup ne soyez pas étonnés que Zeus deviennent un vieux pervers masochiste, Hermès un majordome anglais violoniste, ou Heimdall un speaker chauffeur de salle…
Dans ce tome 1, le flashback consacré à Thor met en scène le Walhalla assiégé par les géants et c’est encore plus violent, glauque et gore que L’Attaque des titans, tandis que le flashback consacré à Lü Bu (guerrier arrogant et impitoyable mais imbattable, qui fit la misère à Liu Bei et Cao Cao durant Guerre des Trois Royaumes) nous raconte la vie et la mort d’un détournement de Raoh d’Hokuto no Ken… Ce n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais c’est jouissif donc la vie est belle ! Le plus célèbre des dieux guerriers affronte le plus célèbre des guerriers humains : comme Achille le challenger est premier parmi les hommes et dernier parmi les dieux, mais l’antihéros bourrin n’a jamais été aussi de heureux de tout son existence car il a enfin trouvé des adversaires capables de rendre son sang brûlant… Si la série confirme, cela pourrait être une grosse tuerie !!!

note : 7,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This