Shinya Umemura (scénario)
Ajichika & Takumi Fukui (dessin)

Valkyrie Apocalypse, tome 2

Manga, fantasy / fantastique
Publié en VF le 07 novembre 2019 chez Ki-oon
Publié en VO depuis 2017 chez Tokuma Shoten
(« Shuumatsu No Valkyrie »)

L’avenir de l’humanité est désormais en jeu ! Pour l’ouverture du Ragnarök, c’est le féroce Lü Bu qui affronte l’une des divinités les plus puissantes de la mythologie nordique : Thor ! Hélas, malgré les capacités extraordinaires du célèbre guerrier chinois, impossible de gagner contre le berserker du tonnerre sans un petit coup de pouce…
Heureusement, Brunehilde, pleine de ressources, a trouvé de quoi rétablir l’équilibre. Grâce aux valkyries, capables de se transformer en artefacts divins, ceux que l’on surnomme les « Einherjar’ vont enfin pouvoir combattre leurs adversaires à armes égales et ainsi obtenir une infime chance de les vaincre… Mais peut-on vraiment l’emporter sur les dieux ?

Les auteurs sont complètement frappadingues : c’est du n’importe quoi parfaitement maîtrisé donc parfaitement génial !

Dans un 1er temps nous assistons à la suite et la fin du combat entre Thor et Lü Bu qui n’est que bourrinisme, super bourrinisme et ultra bourrinisme. Et au cœur de la folie nous entrons dans le royaume du grobillisme quand les deux fous de guerre dégainent leurs attaques ultimes : Geirröd Thor Hammer vs La Dévoreuse de Ciel ! Le plus badass des hommes atteint enfin son but, et le plus badass des dieux est tellement heureux qu’il se lance immédiatement dans un nouveau round contre l’armée de Lü Bu au grand complet qui souhaite accompagner son général bien aimé dans la gloire ou dans le néant…

Le Ragnarök devait être un massacre unilatéral servant de démonstration de force pour des siècles et des siècles. Cela sera un combat sans pitié, une nouvelle guerre mythologique ! Mais je préfère prévenir : c’est complètement barré et on alterne constamment grosse déconne et epicness to the max, alors que les traditionnels gimmicks du merveilleux monde du catch pourraient rebuter certains et certaines…

Tant qu’il y a de la vie… Il y a de l’espoir !

Dans un 2e temps nous assistons au début du combat entre Zeus le père de tout le cosmos et Adam le père de tous les hommes. C’est avec un poing américain et une couillerie en béton armée qu’il s’avance dans l’arène pour se bastonner à mains nues avec le Roi des Zeus qui tout excité a piqué son tour à Shiva le dieu de destruction et de la reconstruction. C’est déjà génial d’avoir transformé le fichier n°1 en émule du matricule SN-00999 (alias Albator / Harlock), c’est-à-dire en badass epicness to the max, autrement le mec que tu n’hésites aucune à suivre jusqu’au bout du monde !

Mais c’est génial également d’avoir transformé Adam en sosie de Ryôta Kise de Kuroko’s Basket : il peut observer, analyser, et reproduire toutes les techniques. C’est le copycat ultime ! Après tout si « Dieu a créé l’Homme à son image », pourquoi les créatures ne seraient-elles pas en mesure de se hisser à la hauteur de leurs créateurs ?! Zeus s’affronte lui-même, et en prend plein la gueule pour pas un rond…

To Be Continued, Oh Yeah !!!

note : 8/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This