Jianhe, Zheng
(scénario et dessin)
Zhihui, Deng (dessin)

Vers l’ouest, tome 3

Manga, fantasy
Publié le 2 février 2018 chez Urban China

L’entêtement de Loup Blanc finit par convaincre Xuanzang de le suivre dans sa quête. Ce moine ayant déjà fait le voyage vers le Paradis de l’Ouest seize ans auparavant, il sait quels dangers les y attendent : pour survivre, il va leur falloir s’armer de courage et peut-être même recruter d’autres guerriers…

Dans ce tome 3 pour rejoindre le paradis il va falloir traverser l’enfer, et Loup Blanc et Xuanzang préparent une odyssée dont nul ne peut redevenir indemne… le saint badass refuse de laisser quoi que soit derrière lui, donc il oblige son prisonnier Ao Xué, troisième prince du Clan des Dragons de Donghai, à l’accompagner de nouveau vers l’ouest, non sous la forme d’un cheval blanc mais sous son apparence de prince démon désormais hippophobe (prince démon c’est vite dit, car on décrit fort bien les symptômes de la sociopathie des pervers narcissiques)… Car les dieux ne sont désintéressé de son sort, et sa punition et sa malédiction n’ont pas été levées mais le saint badass n’a pas renoncé à trouver la paix en apportant la repentance donc la rédemption à l’assassin des siens… Car ne n’est pas la trahison des dieux qui a fait de lui ce qu’il est devenu, cette dernière n’a fait que le ramener en arrière quand le prince démon a massacré sa femme et son fils et que le cancer de la haine est entré dans son coeur : n’ayant jamais su l’éteindre, il essaye de le canaliser de le maîtriser pour aller de l’avant…

Le monde ne te dois rien. C’est toi qui lui est redevable.

La première étape de leur voyage est un remake du horrifico-fantastique de « L’Auberge du Dragon », ou de « L’Auberge rouge » pour les non familiers de la culture asiatique… Mais la team Loup Blanc fait-elle face à la folie des hommes, à la folie des démons, ou à la folie des dieux qui les ont tous abandonnés à leur sort… Lynchés par une foule haineuse et superstitieuse, les membres d’une famille se sont transformés en démons dans le cycle de la réincarnation et se vengent en torturant, assassinant et dévorant les voyageurs de passant par leur établissement : que des classiques avec des ogres anthropophages, des scolopendres géants, des sorcière métamorphes dévoreuses d’hommes !
Chassez le naturel il revient au galop : il s’agit d’un tome grim et gritty voire gore et trash, du coup je ne peux plus conseiller la série à tous les publics, même si on reprend beaucoup de thématiques humanistes des films fantastiques de Tsui Hark car jusqu’au bout du bout le saint badass essaye de sauver ses adversaires d’eux-mêmes donc de la damnation éternelle…

L’histoire est très cool, les personnages sont très fun, les dessins tous en couleurs de Zheng Jianhe sont extrêmement plaisants, et pour ne rien gâcher complètement sublimés par les peintures de Deng Zhihui quand les deux compères passent en mode serious business. le tome 4 promet du lourd puis qu’avec le déchaînement de pouvoir et de violence dont on fait preuve Xuanzang, Loup Blanc et Ao Xué les assassins de Guanyin on retrouvé leurs traces… de petits détails en gros non-dits on nous prépare un truc de ouf autour de Son Gokû / Sun Wukong, car le saint badass compte retrouver et rassembler tous ses compagnons de son précédent voyage en occident. Et puis un certain Siddhartha Gautama est appelé à jouer le même rôle d’Aiolos le Chevalier d’Or du Sagittaire dans « Saint Seiya » ^^

note : 8,5/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

Pin It on Pinterest

Share This