David Chauvel (histoire),
David Chauvel, Mélanie Andoryss & Patrik Wong (scénario)
Jérôme Lereculey (dessin)

Les 5 Terres, tome 3 : « L’Amour d’un imbécile »

Bande dessinée, fantasy
Publiée le 03 juin 2020 chez Delcourt

C’est l’arme à la main que le nouveau roi et son frère ont réglé leur différend, sous les yeux de leur cadet Mederion.
C’est plus que n’en espéraient les lions qui, menés par l’ambitieux Lyrio, se lancent dans une campagne de reconquête du pouvoir que les tigres ont bien l’intention d’empêcher. Tandis que Sameus tente de retrouver Astrelia, disparue sans laisser de trace, et que les otages mettent la dernière main à leur plan d’évasion, les rues d’Angleon retiennent leur souffle…

Dans ce tome 3, les otages des 4 Terres (cerfs, singes, ours et lézards) ont décidé de s’allier pour s’évader. Il leur faut des diversions pour faire avancer leur projet d’évasion, et la multiplication des funérailles royales leur en donne l’occasion. Après le père et la fille s’entre-tuant pour des raisons mystérieuses, c’est les neveux qui se sont entre-tués pour des raisons inconnues. La tension monte entre les tigres et les lions, au point de faire des dommages collatéraux mortels parmi les personnages secondaires de la série : on passe des games of thrones aux jeux de massacre…

Dans le chaos grandissant, seules 3 personnes tentent de calmer le jeu :
– le régent Sameus utilise toute son expérience politique pour empêcher les choses de dégénérer, mais alors qu’il est sûr d’avoir évité un coup d’État lui-ci est déjà en route
– l’ordre tient grâce à loyauté du Capitaine Blasserius, mais celui-ci est fou à lier donc quid de la situation quand son secret sera révélé (remember Norman Bates dans Psychose) ?
– au cœur de la folie Meredion est d’un calme olympien et d’un effroyable intelligence, au point de terrifier l’animal politique Sameus qui a tout vu et tout connu… Tout le monde se demande comment il peut avoir autant de coups d’avance, et c’est parce qu’il est intime avec son alter ego dans le camp adverse… Les jeunes crevards qui complotent pour un Nouveau Monde (le leur) souhaitent donc se débarrasser des vieux crevards qui intriguent pour l’Ancien Monde (le leur) et le sang coule à flot (comme d’habitude sur le dos des prolos) !

Qui veut voir monter sur trône un roi si faible qu’il a peur de sa propre population ?

D’un autre côté nous avons l’antipathique chasseur de primes canin qui est missionner pour retrouver la Princesse Astrélia en cavale (il l’aimerait bien la tuer, mais il a été payé pour la ramenée vivante), et d’un autre côté la sympathique détective privée féline qui est aussi missionnée pour retrouver la Princesse Astrélia (elle aimerait bien la ramener vivante, mais elle a été payée pour la tuer).

Mais là où les auteurs sont les plus forts c’est avec le personnage de Delliana.
ATTENTION SPOILERS Meredion lui fait des propositions, et celui-ci lui fait immédiatement des révélations : D’Artagnan est un imposteur, et le naturel avec lequel il lâche l’affaire laisse clairement supposer qu’il ne dit pas tout et que s’il bascule aussi facilement du Côté Obscur c’est qu’il était passé du Côté Obscur auparavant. Donc toutes ses révélations sont grandement sujettes à caution… Mais ce n’est pas fini : tandis que les auteurs mettant en avant Delliana, personne ne s’est intéressé au personnage de Kara qui lui aussi possède bien des secrets et rumine bien des vengeances : on passe d’un « Winter is coming » qui ne veut plus rien dire à un très concret « No Pasaran », donc tandis que les games of thrones continuent le Grand Soir est en marche ! FIN SPOILERS

Ah ça, c’est de l’excellent cliffhanger de fin : To Be Continued !!!

note : 9/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This