Rona (scénario & dessin)

Alpi the Soul Sender, tome 5

Manga, fantasy
Publié en VF le 12 août 2021 chez chez Ki-oon
Publié en VO par Tokuma Shoten dans Web Comic Zenyon (« Soukon no Shoujo to Sourei no Tabi / 送魂の少女と葬礼の旅 »)

Alpi pensait trouver un allié en la personne du conservateur d’Ashmarte, mais elle a finalement dû l’affronter :: en effet, cet ennemi des soul senders ne reculait devant rien pour mener d’horribles expériences sur les esprits divins… et les êtres humains ! Hélas, malgré son arrestation, l’homme disparaît mystérieusement, de même que ses recherches. Après cet événement, la jeune fille est amenée à purifier un nouvel endroit ravagé par la pollution maléfique et, devant l’ampleur de la tâche, elle se retrouve à organiser un rite avec des confrères ! Une mission qui sera loin d’être de tout repos…

Je suis vraiment embêté avec cette série. Et c’est d’autant plus vrai avec ce tome 5. Elle ne démérite vraiment pas, mais malgré toute sa générosité et toute sa bonne volonté il lui manque quelque chose sur le fond ou sur la forme pour allez côtoyer ses rivales mieux pensées et / ou mieux exécutées…

Alpi arrive dans une communauté en deuil de sa divinité appelée « Grand Serpent ». Malgré les conséquences plus que néfastes de son décès, la plupart des habitants préfèrent rester sur place que déménager. L’environnement est devenu tellement « pollué » donc « hostile », que plusieurs soul senders viennent prêter main forte à Alpi : Bandiya un gros bourrin jovial, les triplées lolitas Tika, Nika et Kukka, et Zaarishio un dandy issu de l’autoproclamée haute et bonne société accompagné de Dia sa servante spartiate…

Les gens veulent profiter des bienfaits des divinités sans jamais en payer le prix.

Tout conspire à faire échouer le groupe. C’est là que la mangaka change son fusil d’épaule et que les masquent tombent. Cela sent quand même l’improvisation tellement les twists de ce tome sont assez éloignés du foreshadowing des tomes précédents, mais dans le genre c’est plutôt assez bien fait dans le genre. Certaines divinités ont une apparence et une personnalité humaine, et elles ont des idées bien arrêtées quant à l’humanité : certains d’elles veulent la détruire, et d’autres veulent la protéger. C’est ainsi qu’on explique certains personnages qui en savaient beaucoup trop pour être honnêtes… Au final est-ce les dieux qui ont créé les humains ou est-ce les humains qui ont créé les dieux ? Vous avez le casting, à vous de deviner qui est qui dans un final qui sent bon le shonen à l’ancienne (genre Saint Seiya) !

note : 6,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This