Nanahiko Takagi
(scénario & dessin)

Angolmois, tome 6 :

Chronique de l’invasion mongole

Manga, histoire / moyen-âge
Publié en VF le 14 Octobre 2020 chez Meian
Publié en VO entre 2013 et 2018 par Kadokawa Shoten dans Comic Walker puis Samurai Ace (« Angolmois – Genkō Kassenki »)

L’armée de Tsushima se bat courageusement contre les troupes Mongoles, mais ne pouvant rien faire contre un si grand nombre d’adversaires, la retraite est inévitable. Cependant, grâce à l’aide apportée par l’empereur Antoku, ils rejoignent les Purificateurs, les descendants des gardiens. Ils concentrent leurs forces dans l’ancien château de Kaneda, bâti en montagne, et se préparent à contre-attaquer. C’est à ce moment-là, que l’un d’eux décide de les trahir… Une bataille décisive est sur le point de commencer !​

Dans ce tome 6 réfugiés, rescapés et bagnards doivent dans l’urgence apprendre à vivre ensemble ou à mourir comme des idiots. Et L’antique forteresse construite par les loyalistes à l’ancienne dynastie est bien trop grande pour être défendue face à un bataillon au grand complet de la grande armada mongole…

Nous sommes plus que jamais dans un Fort Alamo oriental, et c’est tout naturellement que nous glissons d’un personnage à l’autre en s’attardant sur Jinzaburô Kucchi le leader des bagnards qui entend bien mener la vie dure à l’envahisseur, sur Teruhi princesse du Clan Sô qui a pris la tête des réfugiés après la mort de son père et de ses frères, sur Hangan Nagamine le chef des purificateurs qui entend bien mener jusqu’au bout la mission sacrée qu’a confié le Mikado à ses ancêtres, mais aussi sur Kagesuke Shôni le général de Kyûshû qui a promis de venir en aide aux habitants de Tsushima quoi qu’il en coûte, et sur Edei Uriyan le général mongol issu de la famille royale qui veut lui remplir ses devoir envers son suzerain comme envers ses vassaux…

La trahison ne se résume pas un acte isolé. D’autres petites trahisons suivent inévitablement la première. Et il n’est plus possible de faire marche arrière…

Le droit de quota de flash-backs consacré à Amushi orphelin nyctalope utilisé par ceux qui ont tué ses parents pour servir de guetteur aux voleurs est plein de mélancolie. Mais qui dit Fort Alamo dit héros et salaud, et si d’un côté on développe toutes les actions et contre-actions des assiégeants et des assiégés on s’attarde tout autant sur tous les états d’âmes du « traître ». Oui il n’est pas enchanté de trahir ceux qui ont cru en lui, oui il souffre de voir mourir un à un ses compagnons d’armes, oui le nouvel ordre mondial mongol n’est pas meilleur que l’ancien ordre féodal japonais… Mais les événements sont sa seule chance de pouvoirs retrouver les membres de sa famille éparpillés à travers tout l’archipel suite à son injuste condamnation. Et tout semble converger vers sa réussite, donc vers la victoire des Mongols, quand les Purificateurs décident de tenter le tout pour le tout en mettant le feu à la montagne ! To Be Continued, Oh Yeah !!!

C’est bien et c’est bon et plus d’être beau. Dommage que le charadesign plutôt simple souffre de quelques cases ratées, car ça tire un peu vers le bas un travail globalement de qualité !

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This