Nakajima Michitsune
(scénario & dessin)

Baltzar, la Guerre dans le Sang : tome 4

Manga, histoire / uchronie / 19e siècle
Publié en VF le 13 janvier 2020 chez Meian
Publié en VO à partir de mars 2011 par Shinchosha dans Bunch Comics (« Gunta no Baltzar »)

Baltzar refuse la proposition du prince August et parvient à le convaincre de demander une alliance militaire avec Weißen. En chemin vers l’endroit secret où l’entrevue avec le chef d’État-Major aura lieu, ils rencontrent avec surprise Liebknecht à bord de leur train. Ce dernier souhaite persuader les parlementaires du Baselland que l’armée de Weißen a d’autres priorités à gérer, notamment avec leur occupation du Norden-Trade qui n’est pas du goût de leurs pays voisins…

Ce tome 4 est-il le calme avant la tempête ?

Le Prince Reiner August Binkelfeld comprend très bien que son pays (la Bavière) est devenu une puissance de second rang à la merci des puissances de premier rang (Prusse, Autriche, France, Angleterre, Russie, faites votre choix). C’est ainsi que les négociations secrètes avec le Weißen débouchent sur une alliance défensive qui est aussitôt mise à l’épreuve par la déclaration de guerre du Holbaek (ce n’est pas comme si les diplomates du Weißen n’étaient pas au courant des événements avant d’entamer les négociations)…

C’est la guerre et le Baselland doit y participer. Pour honorer les accords passés, le Prince Reiner August Binkelfeld doit y contribuer avec un contingent issu de son école militaire. La manga s’attarde joliment sur les états d’âme des uns et des autres, car personne ne peut partir au front sans un minimum d’appréhension (à part les connards de la la ploutocratie mondialisée qui sait par avance qu’elle est exemptée)… Et c’est ainsi que les cadets font la connaissance des vétérans du Baselland, de Jurij Geusen et Timo Baumann agents du service de renseignement (l’un d’entre eux ayant une dette de sang au sein des garnisons littorales de leur allié prussien en guerre contre leur ennemi scandinave…

Si vous leur donnez l’occasion d’apprendre par eux-mêmes, vous devriez pouvoir trouver des élèves prometteurs.

Pour des raisons diplomatiques, la Team envers notre Hannibal Smith dixneuvièmiste), avant de prendre position Baltzar est nommée dans un trou paumé. Pourtant Baltzar ne cesse de demander à son supérieur du 17e régiment de l’armée du Weißen de se préparer à ce qu’il pourrait arriver (et fatalement c’est le pire qui arrive). Nos personnages si attachants sont finalement plongés au cœur de la folie, et Nielsen le capitaine de cavalerie adverse a déjà désigné Baltzar comme sa proie attitrée… To Be Continued !!! (parce que forcément le tome 5 est excellent avec un remake de L’Anabase de Xénophon)

A chaque étape du récit nous suivons également l’agent du chaos Rudolf Liebknecht aux faux airs de Milady de Winter yaoi, ce qui est de mauvais augure pour les personnages mais de bon augure pour le lectorat ! Pour ne rien gâcher en bonus on s’adonne aux joies du fanservice en mettant en scène un contrôle d’hygiène dans un lieu de loisirs pour adultes…

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This