Riichiro Inagaki (scénario)
Boichi (dessin)

Dr. Stone, tome 15 : La Plus Puissante des armes​

Manga, science-fiction / post-apo
Publié en VF le 07 avril 2021 chez Glénat Manga

Grâce à la machine à produire de l’élixir de dépétrification à l’infini, nos héros vont pouvoir secourir leurs camarades transformés en pierre sur le bateau et préparer leur riposte contre le royaume pétrifiant. Ils cherchent en priorité Kaseki, parce qu’ils souhaitent fabriquer un drone. Pourtant, ce n’est pas lui qui sera délivré le premier…

Dans ce tome 15 intitulé La Plus Puissante des armes, la guerre de l’ombre entre le Royaume de la Science et le Royaume Pétrifiant prend un tournant décisif !

Grâce aux techniques de manipulation de Gen Asagiri, le Royaume de la Science a réussi à retourner le champion Royaume Pétrifiant, mais Senku n’est pas dupe et il est bien conscient que ce dernier les trahira aussi à la première occasion venue. Ce qu’il ne sait pas, c’est que dans le camp d’en face Ibara pense la même chose que lui. Les gentils mettent leur plan à exécution et un assiste à une grosse baston qui n’est pas sans rappeler les abordages des bateaux pirates par les irréductibles gaulois. C’est plein d’action, de tension, d’émotion mais surtout de retournements de situation…

Au pied du mur face au coup d’État du surhomme Mozu, le Royaume de la Science doit jouer à quitte ou double en dégainant sa dernière carte : Hyōga le lancier suprématiste… Mais au bout du bout, tout le monde se fait berner par la Jaffar post-apo qui considère les êtres humains comme ses pions sur son échiquier. Et alliés comme ennemis, tout le monde se fait berner : Senku n’a plus que quelques instants pour sauver la situation, donc tous ses compagnons… To Be Continued, Oh Yeah !!!

Il s’agit d’une caractéristique propre à l’espèce humaine. Génération après génération, pendant des millénaires. Nous avons accumulé le savoir, creusant toujours davantage pour approfondir peu à peu nos connaissances. Ces connaissances, nous les perfectionnons encore et encore… Avant de les transmettre à la génération suivante à notre mort.

Franchement les astres sont propices pour un excellent tome, mais l’humour est l’une des choses les plus subjectives du monde et j’ai trouvé que Riichirō Inagaki et Boichi poussaient le bouchon du cartoonesque un peu trop loin… En plus des gimmicks habituels des personnages (qui tous les deux sont fort nombreux), on a d’un côté Magma, Yō, Niki et Oarashiqui font leur cirque, et d’un autre côté on a Kinrō, Ryusui, Mozu et Hyōga qui roulent des mécaniques… Franchement cela fait beaucoup trop, et en fonction de chacun cela peut devenir soûlant !

 

Après il y a aussi des trucs très bien, mais ceux-là vont devoir rester en ZONE SPOILERS :

J’ai beaucoup aimé le fait que le « méchant » derrière le « méchant » de la saison 1 ait suffisamment réfléchi pour se rendre compte que sa philosophie était la même que celle de Senku. Le beau gosse masqué révèle à la fois son visage et son cœur : Hyōga a été élevé par des parents suprématistes dans le culte de l’élitisme pour les élites, mais leur discours est davantage compatible avec celui du Royaume de la Science qu’avec celui du Royaume Pétrifiant. Car finalement l’acquis l’emporte sur l’innée, la collectivité sur l’individu, et même celui qui a été béni par les bonnes fées de l’hérédité ne peut rien face au perpétuel approfondissement du savoir…

On comprend vite qu’Ibara n’est qu’un vil opportuniste et qu’il n’est aucunement le WHYMAN. Les Américains ont toujours crié sur tous les toits que celui qui posséderait l’arme absolue finirait forcément par l’utiliser. Sauf que parmi les détenteurs de l’arme nucléaire un seul l’a utilisée, et ce n’est pas la Russie, la Chine, l’Iran ou la Corée du Nord : qui nous gardera des gardiens quand les leaders du monde libre représente la principale menace du monde libre ???

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This