Satoru Noda
(scénario & dessin)

Golden Kamui

tome 22

Manga, histoire / 20ème siècle
Publié en VF le 06 mai 2021 chez Ki-oon
Publié en VO à partir d’août 2014 par la Shūeisha dans le Weekly Young Jump (« ゴールデンカムイ, Gōruden Kamui »)

Pour Ashirpa et ses compagnons, il est temps de dire adieu aux Aïnous de Sakhaline… mais Chikapashi s’est tellement attaché à la petite Enonoka qu’il décide de rester au village avec Ryu, devenu un vrai chien de traîneau ! Les autres se dirigent vers la ville d’Odomari, où le lieutenant Tsurumi doit les retrouver. Le moment venu, le célèbre pouvoir de persuasion du militaire semble cependant lui faire défaut… La fille de Wilk n’est pas convaincue par l’alliance proposée. Choisissant de suivre sa propre voie, elle fausse compagnie à la 7e division, Sugimoto sur les talons ! Où cette fuite va-t-elle mener les deux partenaires ?

Un tome 22 qui commence par une cavale entre Sakhaline et Hokkaido, avec un torpilleur qui poursuit un ferry sur une mer glacée qui se transforme en partie de cache-cache sur la banquise…

De retour à Hokkaido après un nouvel interlude avec un ursidé, la Team Sugimoto se compose désormais de l’Immortel, d’Ashirpa, de Shiraishi et d’un sniper russe qui a déserté pour se venger du sniper japonaise Ogata. Nos chercheurs de trésor sont dans l’impasse : ils ont le code pour déchiffrer les peaux tatouées, mais les peaux tatouées sont en possession des factions du révolutionnaire de droite Tsurumi et du révolutionnaire de gauche Hijikata (le premier ayant semé le doute avec les fausses peaux tatouées qu’il est le seul à pouvoir identifier)… Ils amassent de l’argent pour leur quête, et passent de la chasse à l’or à la ruée vers l’or ! (donc quelque part c’est un retour à la case départ)

Sugimoto veut protéger Ashirpa à tout prix, quitte à partir tout seul en mission suicide. Ashirpa connaît le code pour déchiffrer les peaux tatouées, mais elle le garde pour elle car elle ne sait que trop bien que si elle le révèle à Sugimoto ce dernier partira tout seul en croisade pour la protéger. Et quoi qu’ils fassent, elle qu’ils le fassent ensemble quoi qu’il puisse en coûter…

La magie de l’or finit toujours par rendre fou !

Voilà notre fine équipe qui passe de le ruée vers l’or vers la ruée vers le platine (ce métal méconnu qui est devenu indispensable durant l’ère industrielle, et qui sera épuisé d’ici quelques décennies). Et quand elle rencontre les orpailleurs du dénommé Heita, on repasse en mode thriller. La menace viendrait d’un ours mangeur d’hommes, mais on comprend assez vite que la véritable menace vient des hommes…

ATTENTION SPOILERS Heita est un tatoué et il est complètement cinglé. Les membres de son groupe n’existe que dans sa tête et sont les anciens membres de sa famille qu’il interprète à tour de rôle. L’ours mangeur d’hommes n’existe également que dans sa tête et il se déguise en ours pour tuer et dévorer, ce qui lui permet d’exorciser temporairement ses multiples personnalités. Toutefois le récit reste ambigu : au départ est-ce bien un ours ou Heita qui a massacré sa famille ? FIN SPOILERS

C’est bien fait mais à court terme c’est trop rapide et à long terme c’est trop lent. Le mangaka sait qu’il doit finir sa série mais semble démuni pour y parvenir. Et ici on ne voit que trop bien qu’il recycle et combine des éléments qu’il a déjà utilisés précédemment…

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This