Yasuhisa Hara
(scénario & dessin)

Kingdom, tome 7

Manga, histoire / antiquité
Publié en VF le 07 décembre 2018 chez Meian
Publié en VO depuis 2006 par la Shueisha dans le Shuukan Young Jump (« キングダム »)

L’armée de Qin, inférieure en nombre et guidée par son commandant en chef Duke Hyou, s’apprête à lancer toutes ses forces dans une bataille décisive… Shin, désireux de prouver sa valeur militaire, se trouve de nouveau en première ligne !

Dans ce excellent tome 7 nous suivons la suite et la fin de la guerre entre Wei et Qin, donc du duel entre les maîtres de guerre Go Kei le stratège et Duke Hyou l’instinctif !
Grâce au sacrifice du commande Baki Koshin ses soldats sont arrivés en haut de la colline tenu par le général Kyûgen. Shin est donc momentanément le « king of the hill », mais c’est pour découvrir de Go Kei a quitté ses position pour rejoindre la mêlée et en finir avec la bataille. C’est ce qu’espérait Duke Hyou par arriver jusqu’à lui et lui prendre la tête. Mais rien n’est joué !

C’est le général Ouki, accompagné de son fidèle Tou et de son armée personnelle, qui explique tout cela à notre héros. Car dans le mythe ancestral du Héros aux mille et un visages (vous savez ce qui truc qui existe depuis l’aube de l’humanité mais qui est vilipendée par les élites proclamées), l’adolescent a besoin d’un mentor pour devenir un homme. Et pour achever son évolution, le mentor doit mourir et passer la main à son poulain. Mais, mais dans le plus grand respect des traditions ceci viendra plus tard… Pour l’instant il n’a pas le droit d’intervenir dans la bataille, mais il peut la traverser et prendre une position stratégique pour faire de la guerre psychologique. Bref du bon vieux bluff des famille, et pas la zizanie généralisée façon Caius Detritus / Eric Zemmour.

La cavalerie remontée à bloc Duke Hyou traverse les lignes ennemies comme du beurre, mais Go Kei n’est pas homme à se laisser intimider et ils envoient les chariots lourds de Wei le prendre en tenaille. Cela aurait marché s’il n’y avait pas eu les renforts amenés par le commandant Heki et le troufion Shin. Donc les deux généraux antagonistes finissent par se faire face : c’est l’heure du duel !!!

En plaçant tes sentiments personnels avant ton devoir de général, tu ne peux espérer rien d’autre que la défaite.

ATTENTION SPOILERS Nous sommes dans le plus bel hommage qui soit à l’Âge d’Or du shonen nekketsu. Tout oppose Go Kei le stratège qui déteste la guerre mais qui la recherche quand elle ne vient pas à lui, et Duke Hyou l’instinctif qui adore la guerre qui vient à lui bien qu’il ne la recherche pas. Car les deux adversaires qui se respectent mutuellement sentent leur sang bouillir, mais tout est joué d’avance. Car le droit de quota de flashback nous apprend Go Kei qui a naguère tout perdu n’a désormais plus rien à défendre. Duke Hyou avait compris cela, et il savait que malgré toute son intelligence et toute sa ruse ce dernier ne reculerait jamais. Et donc que poussé à bout il préférerait un duel à mort plutôt que d’ordonner la retraite. Putain on est à des années lumières des conneries des shonen mainstream à rallonge pour Millennials ! FIN SPOILERS

Le chapitre 74 apporte une pause bienvenue en mettant en avant You 13 ans et Kou 12 ans, qui comme toutes les femelles du harem doivent servir de génitrices de princes et de princesses. Dit comme cela c’est assez glauque. Et la réalité devait être assez glauque (en fait, elle était très glauque, voire très glauque). C’est tout le talent de l’auteur de ne pas ignorer la gravité de la hiérarchie féminine du pouvoir pour raconter quelque chose de léger, et finalement de beau, de bien et de bon comme l’aurait dit Platon.

note : 8,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This