Howard Chaykin (scénario)
Mike Mignola (dessin)
d’après Fritz Leiber

Le Cycle des Épées, tome 3 :

Le Prix de l’oubli

Comics, fantasy / sword & sorcery
Publié en VF en mai 1991 chez Zenda
Publié en VO en janvier 1991 chez  Epic Comics (« Price of Pain Ease / Bazaar of the Bizarre »)

« Qui d’autre qu’un fou visite la mort à la maison? » La promesse de libération du spectre obsédant de leurs amours perdues conduit ces deux grands héros dans le monde menaçant des Terres d’Ombre,  la maison de la mort. Le vaste vide du salon de la mort est le terrain d’essai de leur loyauté et de leur amitié. C’est le « prix de la facilité de la douleur ».
La cupidité humaine, la vanité, les vêtements magiques et les visions mystiques bouillonnent dans le chaudron intitulé « Bazar du Bizarre ». Un ami risque la vie d’un ami dans l’aventure Fafhrd et et le Souricier dans ce conte de sword & sorecellery sombre.

Les astres sont propices pour ce tome 3 qui rassemble deux bons récits du Cycle des Épées :

* On adapte Le Prix de l’Oubli
Fafhrd et le Souricier Gris continuent de défier hommes, démons et dieux avec des cambriolages de hauts vols… C’est ainsi qu’il entre en possession de la garçonnière du Duc Danius, et du moyen de vaincre la homme donc de ressusciter l’être aimé. C’est ainsi dans la grisaille que les auteurs mettent en scène une symétrie parfaite entre Fafrhd guidé par Ningauble aux Sept Yeux et le Sourcier Gris guidé par Sheelba au Visage Aveugle qui tous les deux sont en quête du Masque de la Mort. Nous ne sauront jamais qui de l’amour ou de l’amitié aurait triomphé, car leur duel au sommet est interrompu par le Duc Danius qui doit se fighter avec la Mort Elle-Même…

– Vous avez appris ce que cette terre avait à vous enseigner. Vous êtes diplômés du monde de Nehwon. Il ne vous reste qu’à suivre les cours complémentaires de Lankhmar, la plus grande université de la vie civilisée en ce monde.

* On adapte Le Bazar du Bizarre
En 1963 l’auteur réalise un brûlot contre le consumérisme mortifère développée par les marketeux porteurs de de la peste hypercapitaliste… Les Dévoreurs sont les marchands ultimes capables des déchets à un prix exorbitant tellement ils ont amélioré leurs science du marketing, et ces conquérants d’outre-monde ont décidé d’ouvrir leur nouvelles succursale à Lankhmar sur le monde de Newhon. La menace est telle que Ningauble aux Sept Yeux et Sheelba au Visage Aveugle ont décidé de faire alliance pour missionner conjointement leurs agents Farhrd et le Souricier Gris. Sauf que le 2e est tombé directement dans le piège de l’achat compulsif, et que le 1er doit voler à sa rescousse à l’aide des artefacts confiés par les parodies de mentor magiciens. Les incarnations de la liberté vont-ils succomber aux forces obscures de la crevardise ?… Quasiment 30 ans plus tard, Stephen King transformera cette nouvelle en pavé de plus de 600 pages, mais ceci est une autre histoire…

 

Décidément Mike Mignola a la SFFF dans le sang : après avoir adapté Michael Moorcock il adapte Fritz Leiber son âme sœur avec son style si particulier encore en gestation, et ensuite il développera son propre univers avec Hellboy avant de se lancer dans tel ou tel projet toujours en rapport avec les genres de l’imaginaire (Dracula, The Witcher, et tutti quanti).
Le scénariste Howard Chaykin assure la transition entre l’auteur et le dessinateur dont le style si particulier est encore en gestation, en jouant pour le meilleur comme pour le pire la carte de la théâtralité. Après, et c’est les goûts et les couleurs de chacun, j’ai trouvé que si Al Williamson faisait le taf au niveau de l’encrage, Sherilyn van Valkenburgh nous offrait une colorisation assez terne… Les albums publiés par Zenda étant devenus des objets de collection qu’on ne trouve que chez les bouquinistes les plus aguerris, amis lecteurs et amies lectrices il faudra se replier sur l’intégrale publiée par Delcourt. (Après c’est dommage que l’adaptation en comics soit passé à côté de la plupart des meilleurs récits de la saga d’origine…)

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This