Vicente Segrelles
(scénario & dessin)

Le Mercenaire,

tome 6 :

La Sphère Noire

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy 
Publié en VF en juillet 1994 chez Glénat
Prépublié en VO en 1994 dans Cimoc (« El Mercenario 6 – La Bola Negra »)

Depuis que sa forteresse a été détruire, et la formule de la poudre dévoilée dans tout le pays par les moines, Claust cherche un moyen de récupérer son pouvoir. Le sombre alchimiste ne tarde pas à s’emparer d’une arme incroyable, si puissante que celui qui la détient dispose du pouvoir ultime, y compris, potentiellement, celui de détruire le Pays des Nuages permanents. Grâce au savoir consigné dans la bibliothèque du monastère de l’Ordre du Cratère, Nan-Tay et le Mercenaire vont se mettre eux aussi e, quête des secrets de cette arme.

Dans ce tome 6 intitulé Le Rayon Mortel et renommé La Sphère Noire (visiblement Glénat avait autrefois du mal à traduire l’espagnol), Claust n’est pas mort et n’a toujours pas renoncé à devenir le maître du monde.

Il est toujours en quête de l’arme absolue pour mettre le Pays des Nuages permanents à sa merci, et cette-fois il use et abuse de l’énergie nucléaire et des rayons lasers. Il faut contrer le tyran, et en temps limité car l’autodestruction de sa machine d’apocalypse est programmée avec un compte à rebours qui est d’ores et déjà lancé…​

Le poids de l’or est le plus grand ennemi de la liberté.

On a une partie « James Bond », avec le moine ingénieur Arnoldo qui passe de Léonard de Vinci à l’Agent Q pour inventer les gadget ironpunks nécessaires pour combattre l’apprenti maître du mondé.

On a une partie « Indiana Jones », avec le Mercenaire et Nan-Tay qui prennent la direction d’une île de l’Océan Indien pour trouver l’ingrédient manquant dans un temple égyptien antédiluvien rempli de pièges, d’énigmes et de momies géantes clairement non-humaines. Je n’ai pas su trop quoi penser de l’interlude avec l’enfant géant faisant office de djinn de milles et une et nuits. Car quitte à l’intégrer au récit, autant mieux l’utiliser…

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This