Kieron Gillen (scénario)
Dan Mora (dessin)

Once & Future, tome 2

Comics, fantasy / urban fantasy
Publié en VF le 10 mars 2021 chez Delcourt
Publié en VO le 08 décembre 2020 chez BOOM! Studios (« Once & Future, Vol. 1: Old English »)

Bien que Bridgette et Duncan ont empêché Arthur de récupérer le Graal, leurs actions ont accidentellement provoqué la ruine de l’Autre Monde, permettant à de nouvelles légendes et personnages de faire leur apparition – et leurs problèmes aussi. Lorsqu’un casque est volé au British Museum, Bridgette et Duncan sont confrontés à un nouveau challenge de taille : un monstre et sa mère.​

​Kieron Gillen et Dan Mora continue leur histoire de chasseurs d’horreurs « so british ». Bridgette McGuire vétérane dans le métier et son petit-fils Duncan rookie dans le métier sont en froid depuis les événements relatés dans la tome 1. Et tout les deux sont dirigés par Rose, qui essaie tant bien que mal de jouer le rôle de « M » en leur indiquant les cibles à neutraliser…

On est toujours dans le grand délire jungien. Dans l’inconscient collectif de l’humanité, les mythes et les légendes sont des virus à la fois culturels et mémoriels. Et quand la maladie se répand la réalité se distend, et des brèches se créent dont sortent à la fois démons et merveilles !

C’est une excellente idée, et elle reste excellente même si certain l’ont eu avant les auteurs. Après je sais pas si c’est conscient ou inconscient mais on reprend un peu la formule « Power Rangers » … Je m’explique : de leur forteresse extra-dimmentionnelle les méchants envoient des monstres pour attaquer Londres et conquérir le monde (ajoutez la musique qui fait peur et le rire démoniaque), et pour respecter le cahier des charges du monster of the week ils les envoient un par un (histoire que les héros ne meurent pas trop vite)…

– Les humains sont plus fourbes que les monstres. Le ciel ne change pas de couleur lorsqu’un humain braque sur toi. Tu te prends juste une balle.

Alors Merlin a repris la main, et il joue le rôle du méchant intelligent à côté d’Arthur qui joue le rôle du méchant conquérant. Sous sa supervision Mary qui jouait le rôle d’Elaine joue maintenant celui de Nimuh, mais vu ce qu’il ont fait à son fils cadet elle a de plus en plus envie de s’enfuir quitte à trahir en soutenant son fils aîné.

Le masterplan de Merlin c’est d’utiliser à son profit la dualité anglaise qui fut une terre celte avant de devenir une terre saxonne : puisque les chasseurs d’horreurs ont pris la main sur les mythes celtes, ils utilisent les mythes saxons comme diversion pour reprendre la main dans la Quête du Graal… Il les pièges en leur envoyant Beowulf avant Grendel et qui vous savez, en sachant que seul Beowulf peut tuer Grendel et qui vous savez. Duncan doit doit assumer deux rôles à la fois pour sauver Londres, l’Angleterre et le monde, quitte à se retrouver avec la malédiction d’un dragon aux fesses…

Ce tome 2 est plus fluide et plus dynamique que le tome 1, et les talents de dialoguistes de Kieron Gillen y contribuent tout autant que les chouettes graphismes de Dan Mora. En effet on a le droit à la différence entre l’Angleterre classique et l’outre-monde gothique, mais aussi aux passages fantasmagoriques de l’un à l’autre. Il y a aussi énormément de clin d’œil aux films d’horreur des années 1980, et on emprunte aux us et coutumes des slashers avec moult effets gore à souhait. Vite, la suite !

ATTENTION SPOILERS A un moment il y a même la bande à Nicholas Angel et Danny Butterman (Hot Fuzz, les vrais savent) qui déboule de nulle part pour débarquer en plein carnage. C’est trop con que Kieron Gillen en soit resté à la private joke, car il aurait pu un chapitre crossover du tonnerre… Les traditionnels problème de droit intellectuel j’imagine… FIN SPOILERS

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This