One (scénario)
Yusuke Murata (dessin)
d’après One

One-Punch Man, tome 22

Manga, science-fiction / super-héros
Publié en VF le 14 janvier 2021 chez Kurokawa
Publié en VO à partir de juin 2012 par la Shūeisha dans le Tonari no Young Jump (« ワンパンマン, Wanpanman »)

Le Petit Empereur a sorti sa carte maîtresse, le robot Brave Giant, pour livrer combat contre le Phénix réincarné. Mais ce dernier s’introduit dans l’esprit du jeune garçon et tente de le faire basculer dans son camp. « Nous avons besoin de toi… » En entendant ces mots, le Petit Empereur est désorienté… C’est alors qu’un héros déboule devant eux et vient mettre son grain de sel dans tout ça !

Ce tome 22 est plus dingue que jamais avec la guerre totale qui oppose les héros aux monstres  : en développant à fond le côté « deuxième degré », cette série parodique parvient à atteindre un epicness to the max et un tragicness to the max qui dépassent allègrement les séries « premier degré »…

D’abord le combat continue entre Petit Empereur parodie d’Iron Man et Phénix Réincarné parodie de tous ces inconnus qui ont fait les beaux jours du suitmotion dans les tokusatsu genre Kamen Rider ou Bioman. Le champion du mal sort tous les stéréotypes de dramas possible et imaginables pour faire basculer le champion du bien du Côté Obscur. C’est cliché mais tant que cela, car les deux personnages tirent leur pouvoir de leurs costumes au point de penser qu’il ne serait rien sans eux. Petit Empereur est franc et sincère, et il s’est toujours donné à fond pour l’Association des Héros. Mais il n’a jamais été assez bête pour ne pas voir que la plupart de ses collègues sont des teubés obnubilés par le pouvoir, la gloire et l’argent… Et quand il se met à doute surgit un chauve capé qui a tous les pouvoirs et qui lui ressort la philosophie de Roulette Rider le héros qui n’a aucun pouvoir : « Ce n’est pas le costume qui fait le héros, mais ce qu’il a dans le cœur ! » … C’est un Petit Empereur gonflé à bloc qui atomise son adversaire avant de ramener Chenapon à la surface (même si c’est Saitama qui leur sauve les fesses) !

Ce n’est pas le costume qui fait le héros, mais ce qu’il a dans le cœur.

Ensuite Zombieman autre paladin de l’Association des héros félicite un Petit Empereur ressourcé et renouvelé avant de s’enfoncer dans les ténèbres pour affronter le super-vampire Drakul. Ils font du brutal et ils font du sale : je crois bien que même Simon R. Green qui adore ce genre de personnages et de situations n’aurait pas fait mieux ! Bravo !!!

Enfin, les disciples d’Atomic Samouraï sont dans l’impasse en affrontant les marionnettes humaines de Princesse Supersado. Beaugosse Masqué leur demande de débarrasser le plancher pour se déchaîner, mais Iaïron se souvient de la part de noirceur qu’il a entrevu en lui et pour ne pas assister au massacre des otages de Princesse Supersado il demande à ses camarades de rester pour l’assister. Et c’est là sans prévenir qu’on balance une bombe…
ATTENTION SPOILERS Si Beaugosse Masqué est aussi intransigeant avec les héros en général et avec lui-même en particulier, c’est parce qu’il le reflet inversé de Garoh. Car si Garoh est un humain qui prétend être un monstre, Beaugosse Masqué est lui un monstre qui prétend être un humain… Oh putain, ça va être bien ! FIN SPOILERS

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This