Boichi
(scénario & dessin)

Origin, tome 9

(pour public averti)

Manga (seinen), SF / cyberpunk
Publié en VF le 01 juillet 2020 chez Pika Édition

La mort de Mai Hirose a enfin fait naître des émotions et un ego chez le robot qu’est Origin. Mais il se retrouve alors rongé par la colère et plongé dans une profonde tristesse. Décidé à venger la mort de Mai, il se met en tête de détruire ses frères robots un à un, à commencer par Kan. Puis, il se dirige seul vers leur repaire à Furano où l’attendent les autres robots et notamment Masamune…

Dans ce tome 9, Origin est complètement perdu face à la tragédie qu’il a vécu. Son système d’exploitation 12500000 fois plus intelligent que le cerveau humain l’oblige à évoluer plusieurs milliards de fois plus que les êtres vivants. Il découvre ainsi la souffrance. De la souffrance naît la douleur, de la douleur naît la peine, de la peine naît la lamentation, de la lamentation naît la compassion, de la compassion naît l’attachement et ainsi de suite. Origin découvre son « moi », mais si son créateur espérait qu’il découvre la beauté du monde, il en découvre la cruauté…

Il devient la Colère de Dieu sur Terre. Et après avoir détruit et démantelé Kan, il prépare méticuleusement sa rencontre avec ses « frères » et « sœurs » dirigés par Masamune malgré les mises en garde de Y. C’est ainsi qu’il prend contact avec un ami mafieux de son créateur pour construire ce dont il a besoin avec l’atelier high-tech transportable « french connection » (mais avec costard et fromage italien !).

– Tu chiales ?
– …
– T’as sûrement la fonctionnalité de pleurer, mais le fais pas. T’es un robot, t’auras l’air con.

Avec son Pinocchio cyberpunk Boich avait mis plein de chose en place. Mieux le tome 7 ouvrait les horizons de la série. Mais j’avais bien vu dans le tome 8 que les responsables éditoriaux insatisfaits des chiffres de ventes pousser l’auteur au cul pour qu’il rush sa série et la termine au plus vite. Alors forcément il est obligé de rusher en bouclant précipitamment tout ce qu’il avait mis en place, mais c’est plus facile au bout d’une dizaine de tomes qu’au bout de plusieurs dizaines de tomes… Donc Origin est deveniu huamin, mais c’est pour devenir un héros de shonen qui bat les lieutenants du boss de fin (ici Shin et Hoo) avant de s’attaquer au boss de fin (Masamune dans le 10e et dernier tome). Boichi essaye de sortir par le haut, mais c’est quand même du gâchis !

PS : l’ami mafieux du créateur d’Origin, c’est Ken Kitano de Sun-Ken Rock. Ce qui nous apprend que Ken a réussi à prendre la tête de la mafia mondiale mais qu’il n’a pas réussi à éliminer la ploutocratie mondialsiée puisque c’est la multinationale AEE qui gouverne le monde. Il a donc échoué là où Francesco réussissait dans la série BD Fatum

note : 8+/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This