Boichi
(scénario & dessin)

Origin, tome 8

(pour public averti)

Manga (seinen), SF / cyberpunk
Publié en VF le 04 mars 2020 chez Pika Édition

L’enquête de l’AEE a mis en évidence la présence de robots humanoïdes parmi les humains. Commence alors une traque dont Origin pourrait faire l’objet. De leur côté, les robots s’en prennent, eux aussi, à leur prototype et rôdent autour de l’AEE. C’est à ce moment que l’un des leurs, Kan, retrouve la trace d’Origin et l’attaque. Celui-ci est l’adversaire le plus redoutable qu’il ait affronté jusqu’à présent et ressemble étrangement à quelqu’un qui lui est cher…

Boichi avait bichonné son Pinocchio cyberpunk. Ce dernier s’invente au fur à mesure de son existence ses propres lois de la robotique, pendant que l’auteur prenait bien le soin et bien le temps de développer la psyché torturé de tous ses personnages (mêmes ceux qui ne pensaient pas en avoir), et là il appui à fond sur l’accélérateur :
– ou l’éditeur déçu par les chiffres de ventes lui a demandé de terminer au plus vite sa série, et dans ce cas c’est nul !
– ou l’auteur n’arrive plus à mener de front deux séries en même temps et il a du faire un choix en privilégiant le plus bankable, et dans ce cas c’est dommage !
– ou certains commencent à avoir peur que Boichi ne deviennent dangereux et comme pour le légendaire Ashita no Joe on a utilisé le 49.3 pour obtenir sa mort prématurée (non parce qu’ après avoir craché à la gueule de l’hypercapitalisme, de l’ultralibéralisme et du management génocidaire à la Jack Neutron, dans un flashback il nous montre un survivant de Fukushima qui après avoir déclaré la guerre au gouvernement japonais a décidé de suivre une autre voie pour changer le monde)

Que se soit les humains ou les robots ils se trahissent… et se font trahir mutuellement… et se trahissent entre eux. Le monde va mal.

Dans ce tome 8, Mai Hirose toujours amoureuse de Jin le suit pour savoir s’il y a vraiment quelqu’un dans sa vie. Et elle découvre que quelqu’un le suit, et que ce quelqu’un n’est pas humain. Jin lui sait qu’on le suit, mais la personne à laquelle il tend un piège n’est pas celle qu’a démasquée Mai Hirose. Et là, c’est le drame !!!

ATTENTION SPOILERS Origin affronte Kan, un robot psychopathe fan de vivisection ayant le même visage que son créateur, le bras droit de Ken le chef des robots anti-humains, qui lui fout une pâtée monumentale malgré l’aide de Da reconvertie en Système de Soutien au Combat.
Il ne doit la vie sauve que grâce à Mai Hirose qui le rafistole tandis qu’elle organise leur cavale vers Hokkaidô, terre de l’éphémère République d’Ezo, du dernier samouraï Hijikata Toshizo qui s’est battu et qui est mort pour la liberté, l’égalité et la fraternité, et d’une flopée de mangakas tous plus engagés les uns que les autres contre les forces obscures de la crevardise.

Jin est obligé de tout raconter à Mai, et ils font route ensemble poursuivis par les crevards humains aux ordres du PDG de l’AEE et des crevards robots aux ordres du chef Ken. C’est une pluie de révélations, et on voit bien que l’auteur ne prend pas le temps de tout expliquer bouclage expéditif oblige. Son a-t-elle remplacé Laura Fermi ou a-t-elle toujours été Laura Fermi ? Pourquoi précise-t-on que la lolita mis en scène dans les tomes précédents n’est ni une fille ni un robot, mais un simulateur qui vit à l’intérieur d’un robot fille ? Pourquoi Miyuki Hirosue qui n’a vécu que pour le pouvoir et l’argent se met-elle à avoir des regrets et à rêver d’autres choix et d’autres mondes ? Pourquoi un scientifique traumatisé par la décadence du Japon est-il passé de la destruction à la création ? D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Que voulons-nous ? Où allons-nous ?… FIN SPOILERS

Au milieu de nulle part Mai cherche des réponses aux question existentielles de Jin, et Jin lui réfléchit aux moyen de s’upgrader au plus vite pour assurer leur survie à tous les deux. Les dieux sont joueurs et les dieux sont cruels, d’ailleurs c’est la raison pour laquelle je suis bien content d’être athée. Origin / Jin devient humain de la plus tragédique des manières, et la première émotion qu’il ressent est la RAGE ! Place à la Colère de Dieu sur Terre !! To Be Continued !!!

 

PS: en bonus Metropolis, Mondwest, Starwars, Terminator, Robocop et Black Magic M-66 !

note : 9/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This