Tony Valente
(scénario & dessin)

Radiant, tome 3

Manga, Fantasy
Publié le 27 février 2015 chez Ankama 

À Rumble Town, alors que le combat fait rage entre les sorciers et l’Inquisition, Hameline la joueuse de flûte lance ses Némésis sur l’îlot et déchaîne son pouvoir. Elle semble liée d’une façon toute particulière à l’histoire de la ville, en particulier aux événements qui causèrent l’effondrement d’une partie de Rumble Town quinze ans auparavant… L’armée est mise en déroute, l’îlot tremble et la population évacue la ville, dans la confusion la plus totale. Mais Konrad, le capitaine Inquisiteur, est animé par une haine féroce envers une partie des habitants et met toute son énergie à contrer le flux d’évacuation du faubourg Nord, ignorant étrangement la menace représentée par Hameline et ses créatures. Dans ce chaos, Seth et ses compagnons livrent une bataille pour assurer la survie de la population et libérer le faubourg Nord. Il faut agir vite, l’effondrement de Rumble Town est imminent !

 

Dans ce tome 3 Hameline la sorcière domitor lâche ses pokémons sur Rumble Town et c’est Grimm et Mélie en mode badass qui font le ménage car les autorité et les forces armées sont trop occupé à réaliser le pogrom du Capitaine Konrad de Marbourg qui lui n’a pas le donner des ordres car trop occupé par son duel à mort avec Seth en mode serious business !

Gros droit de quotas de flashbacks qui nous révèle simultanément les passés de Konrad et d’Hameline :

– D’un côté on découvre un petit con raciste qui passe son temps à balancer des Fake News sur les basanés, les étrangers et les sorciers avec la complicité des journalopes des merdias prestitués, et il organise lui-même les crimes qu’il dénonce pour mieux condamner et faire condamner ceux qui sont différents avec la complicité des autorités prestituées qui pensent tout bas ce qu’il dit tout haut. Le fait que Poucet, Hansel et Gretel se fasse lyncher par une foule de bourgeois en plein délire raciste en dit long ce que pense Tony Valente sur l’élitisme à la con (et oui, le poisson pourrait toujours par la tête comme le dit le proverbe chinois)…

– D’un autre côté on découvre une enfant enlevé à sa famille pour servir d’arme de guerre, qu’on déteste mais dont on a besoin pour ce débarrasser de ce qu’on déteste encore plus. Elle est seule, elle est haïe, elle ne maîtrise rien du tout mais les élites à la con trouvent encore le moyen de qualifier d’oisiveté et d’ingratitude le quasi-esclavage auquel on l’a condamnée. Entre elle, la haine et la violence, le mépris et l’indifférence, il n’y a que la bonté, le courage et la générosité du Capitaine Oxumarè et quand Konrad assassine celui-ci pour mieux la jeter en pâture aux némésis, elle passe tout naturellement du Côté Obscur. 10 ans plus tard elle revient pour assouvir sa vengeance, et ce gros connard de Konrad est assez débile pour la lui servir sur un plateau d’argent en voulant se servir d’elle pour organise son nouveau pogrom. Et sa vengeance elle la commence en réduisant en cendres les quartiers riches : premiers fautifs, premiers punis !

– C’est toujours la même rengaine… Ils ont des soucis, et, au lieu de les régler, ils cherchent un méchant. N’endosse pas ce rôle, tronche plate…

S’il y a une marge de manœuvre pour encore mieux faire (les petites fautes de narration seront corrigées dans l’adaptation animée), la simultanéité des actions est carrément super kiffante. Car à la fin du tome Seth, Mélie et Grimm associent leurs forces pour lancer l’assaut qu’ils veulent final sur la sorcière domitor Hameline…

Et on ne va pas se mentir, Tony Valente n’y ait pas allé de main morte sur le foreshadowing : les secrets de Grimm, le passé tragique de Mélie, la transformation de Doc, les hésitations de Dart Dragunov, les Thamathurges et le mystérieux Piodon ! (je vous laisse le plaisir de la découverte)

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This