VanRah
(scénario & dessin)

Stray Dog, tome 5

Manga, fantastique / urban fantasy
Publié le 03 juillet 2019 chez Glénat

L’opération menée par le Bird et visant à arrêter Kira tourne à l’horreur : l’Alpha Rouge, apprenant à maîtriser ses pouvoirs, parvient à briser le champ de force dressé par Tarot et déchaîne sur ses ennemis une armée de chimères sanguinaires qui déciment les rangs du Bird, tuant sans exception humains et Karats. Tarot n’a d’autre choix que d’abandonner sa position pour aller leur porter secours, laissant alors le soin à Toru, resté en retrait, de mettre Kira hors d’état de nuire une bonne fois pour toutes. Mais lorsque ce dernier se retrouve, dans sa fuite, nez à nez avec Aki et la blesse gravement, la part démoniaque de Toru prend soudainement le pas sur sa conscience et se libère complètement. Apparaît alors au grand jour le vrai visage de la Bête du Gévaudan : une entité sombre, meurtrière et totalement incontrôlable.

En raison du droit de quota de flashbacks, dans cet opus difficile de savoir si on est dans le tome 2 de Mortician ou dans le tome 5 de Stray Dog… Car tout est raconté du point de vue d’Iruu Romanov le karat félin de type oméga qui est présent dans les deux séries !

Dans une 1ère partie il lutte aux côtés de ses compagnons d’armes du BIRD pour contrer les chimères invoquées par Kira qui nous amènent dans une ambiance très Godzilla / Jurassik Park / Dents de la mer (sans parler des kaijûs de Pacific Rim). Les membres du BIRD laissent le plus gros du travail à Tarot / Black, et les souvenirs d’Iruu nous montrent comment KiRah et Senki l’ont fait passer du Côté Clair de la Force. Et ils nous montrent également comment il était jaloux de l’un comme de l’autre car incapable de développer ses capacités de karat de type oméga alors que Tarot / Black du même degré de métissage que lui n’a pas été loin de mettre la pâté au sang-pur qu’était KiRah (et je vous épargne toutes les informations sur Chihiro le tengu alpha surnommé « Shinigami » après sa campagne d’attentats contre l’humanité, qui devrait nous être contée dans la suite de Mortician).

– Ce n’est plus la Baie d’Ishtar mais l’enclave d’Isla Nublar (île fictive où se passe l’intrigue de Jurassic Park), ma parole. C’est quoi, tout ça ?! Black est fan de Spielberg ou quoi ?!
– La nécromancie est l’art de créer la vie à partir de matériaux morts, elle se base, entre autres, sur la créativité de l’utilisateur. En gros sur son imagination.
– Et ce pouvoir de malade a été refilé à un geek ?
– Tu viens de mettre le doigt sur l’un des principaux problèmes du BIRD.

Dans une 2e partie il lutte aux côtés d’Aki pour ramener le schizophrène Toru atteint du Fléau du Côté Clair de la Force, mais clairement surpassé c’est pour pour triompher qu’il ne peut plus compter que sur la force de l’espoir et de l’amitié … Mais tous les lecteurs et toutes les lectrices de shonen nekketsu savent que les miracles peuvent arriver !

Déjà bonne dialoguiste VanRah ne cesse de s’améliorer scénaristiquement, développant d’égales manières personnages et univers. Mais graphiquement c’est encore riche en gros plans et pauvre en arrière plans et c’est bien dommage, car l’ensemble manque de richesse et de fluidité. Mais d’un autre côté si VanRah résolvait ces soucis, elle n’aurait plus rien à envier à ses modèles japonais et pourrait bien les surpasser…

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This