Boichi
(scénario & dessin)

Sun-Ken Rock,

tome 13

(pour public averti)

 

Manga, policer / mafia
Publié en VF le 11 Avril 2012 chez Bamboo
Publié en VO entre avril 2006 et février 2016 par Shōnen Gahōsha dans Young King (« サンケンロック, Sanken Rokku »)

Kitano Ken, un jeune Japonais débarque à Séoul pour retrouver Yumin, la fille de son cœur devenue policière. Grâce à son caractère bien trempé et à ses qualités de combattant, Ken devient boss d’un gang de quartier. Élargissant au fur et à mesure son influence, il finit par devenir le plus puissant boss de Corée, et c’est désormais au business immobilier qu’il a décidé de s’attaquer. Seulement, un obstacle de taille va se dresser devant lui et une guerre immobilière sans merci va éclater. Quelle destinée attend Ken et sa bande face à l’arrivée d’un nouvel et redoutable ennemi ?

En tome 13 très simple quasiment 100% baston :
– dans un 1er temps, Yong-Bae affronte un premier assassin issu des « monstres créés par la société » dans un combat stylé
– dans un 2e temps, le trickster Tae-Soo Park compte faire intervenir la police à la place des gangsters mais quelqu’un a retourné contre la Sun-Ken Rock Team leurs appuis politiques… Fou de colère Monsieur Glace devient Monsieur Feu, et compte bien faite sauter au plus vite la tête d’un président de parti pervers !
– dans un 3e temps, Do-Heun Chang affronte un deuxième assassin à surprise issu des « monstres créés par la société » dans un combat cartoonesque (c’est assez chelou mais c’est très cool un Tom & Jerry dessiné de manière hyperréaliste)​

Un individu qui gagne le salaire moyen doit économiser la totalité de ses revenus pendant vingt ans pour s’acheter un appartement.

Mais les choses sont-elles si simple que cela ? Le récit est truffé d’incipit architecturaux ou urbanistiques dans lesquels interviennent des universitaires renommés (dont une française : cocorico). Car derrière la guerre des gangs, il y a la spéculation immobilière : comment un pays peut compte autant de mal logés voire de pas logés avec six fois plus de logements que d’habitants ? L’avidité de l’hypercapitalisme et de l’ultralibéralisme n’a aucune limite… Et c’est ainsi que Boichi déplore que la Corée du Sud soit devenue une ville géante sans âme où le béton a pris le pas sur le nature au nom de l’Argent Roi…

Les nouveaux venus essaient de faire sortir Ken Kitano de sa planque, et la Sun-Ken Rock Team essaie d’identifier les nouveaux venus. Mais les boss de chaque organisation savent déjà à qui ils ont à faire : et si l’un est sans doute Satan, l’autre est peut-être bien le fils de Dieu. Putain, je n’étais pas prêt : Ken Kitano c’est Kenshiro et Giorgio Giovanna réunis en une seule personne (les vrais savent) ! La vie est belle !!!

 

note : 7+/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This