Boichi
(scénario & dessin)

Sun-Ken Rock,

tome 20

(pour public averti)

 

Manga, policer / mafia
Publié en VF le 05 juillet 2014 chez Bamboo
Publié en VO entre avril 2006 et février 2016 par Shōnen Gahōsha dans Young King (« サンケンロック, Sanken Rokku »)

Après d’éprouvants combats qui ont vu la Sun-Ken Rock Team triompher des tueurs menés par Ban Phuong, les membres du gang ont bien mérité un peu de repos. Mais il sera de courte durée : Benito est rappelé en Italie pour remplacer son boss de la mafia, et un reporter japonais enquête sur Ken, devenu le plus grand chef de la pègre coréenne. Sans parler de l’étrange attitude de Tae-soo, qui semble avoir des comptes à régler avec ses collègues. Après bien des épreuves, la Sun-Ken Rock Team paraît désormais se fissurer de l’intérieur, et Ken est plus menacé que jamais. Résistera-t-il à ce nouveau séisme ?

Ce tome 20 est clairement de transition avant la dernière ligne droite du manga…

Le Level 124 est l’épilogue de l’arc précédent. Pas mal de dialogues et d’explication, mais surtout Tae-Soo Park semble vouloir avoir de grands plans pour Ken Kitano. Si Ken Kitano est lumière / Jésus Christ / Ahura Mazda, Tae-Soo Park ne serait-il pas ombre / Judas / Ahriman ?

Le Level 125 parle de l’entraînement des réservistes sud-coréens avec Ken et Kae-Lyn, mais c’est juste pour placer une scène de cul…

Le Level 126 parle de la Pioche et Do-Heun qui doivent se rendre au Japon pour engager un spécialiste en yakiniku, mais c’est juste pour placer une scène de cul…

Dans le Level 127, l’étalon italien Benito Armani est en pleine crise existentielle car il pense être devenu gay. En venant en aide à l’ado fugueuse Nancy, il découvre la vérité à savoir que le respect est différent du désir… C’est ainsi que l’adolescente sud-coréenne intègre la gang Sun-Ken Rock sous le patronage d’un mafieux italien !

L’État est la quintessence d’un gang. Sa forme parfaite.

Les chapitres 128 à 131 donnent clairement dans l’implicite en attendant la confrontation finale avec Hakuryûkai, tout en semant une piste de petits cailloux blancs menant à une tragédie antique des familles. Tout commence avec Benito Armani devant retourner en Italie pour devenir parrain à la place du défunt parrain (pourtant on nous bien montré qu’il s’agissait d’un clown sacrifiable à merci, véritable cinquième roue du carrosse de la mafia). Et cela déclenche l’ire de Nancy / Nami persuadé que son départ vers l’Italie est imputable à Ken Kitano !

Dans le même temps on suit Kotani Shinpei, un jeune journaliste qui croupit dans les piges d’un tabloïd japonais. Son patron le missionne pour découvrir qui est le Japonais qui serait derrière la plus puissante organisation criminelle de Corée du Sud. Et comme par hasard, il emménage dans l’ancienne piaule de Benito Armani avant de tomber sur Nancy / Nami lors d’un footing…

De la même manière on suit également Do-Heun qui persuadé que Tae-Soo Park mène un putsch contre Ken Kitano. Il veut avertir son boss, mais son boss lui montre sans équivoque qu’il n’a besoin de personne pour se protéger. En parallèle on voit Marin qui ne sait plus à quel saint se vouer entre Tae-Soo Park qui est son ami d’enfance et son ancien patron, et Ken Kitano qui est son messie et son nouveau patron… To Be Continued !!!

note : 6/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This