Mathieu Mariolle  (scénario)
Federico Ferniani et Valentin Sécher (dessin)
d’après Thomas Day

La Voie du Sabre, tome 3 :

L’Incendie de l’esprit

Bande dessinée, uchronie / fantasy
Publié le 11 mars 2020 chez Glénat

Pour parfaire l’éducation de son fils Mikédi, le chef de guerre Nakamura Ito le confie à un rônin du nom de Miyamoto Musashi. Un samouraï de légende, le plus grand maître de sabre qu’ait connu l’Empire des quatre Poissons-Chats. Ensemble, pendant six longues années, le maître et l’apprenti vont arpenter la route qui mène jusqu’à la capitale Edo, où l’Impératrice-Dragon attend Mikédi pour en faire son époux.
Mais la Voie du Sabre est loin de trancher l’archipel en ligne droite : de la forteresse Nakamura aux cités flottantes de Kido, du Palais des Saveurs à la Pagode des Plaisirs, Mikédi apprendra les délices de la jouissance, les souffrances du combat et la douceur perverse de la trahison.

Dans ce troisième et dernier tome intitulé L’Incendie de l’esprit, le voyage compte moins que la destination, le récit compte moins que sa conclusion, car chaque conte possède sa morale et ici la morale du conte dimensionne absolument tout…

Mikédi poursuit son ascension vers le pouvoir par la provocation d’abord (s’emparer de deux armées pour racketter l’Empereur-Dragon), par l’obéissance ensuite (mission d’espionnage en Europe, mission d’assassinat en Asie et tutti quanti). Son ambition et sa cruauté plaît à la fille-dragon qui en acceptant de l’épouser lui offre une immortalité reptilienne. Mais lui qui n’était pas là quand tous les siens se sont fait massacrés dans un énième règlement de compte féodal, veut à tout prix une descendance avant de perdre définitivement son humanité. C’est ainsi qu’il revient à la Pagode des Plaisirs pour épouser la geisha Isheido (Duc Leto, Dame Jessica, Dune et tout ça), qui lui raconte « La Légende de l’Homme qui aima Masuji » (dessinée par l’excellent Valentin Sécher), et qu’il s’aperçoit qu’il est toujours hanté par le souvenir de son maître qu’il a toujours déçu et qui l’a abandonné au pied du trône pour prendre un nouvel élève en déclarant à son ancien élève : « tu ne le mérites pas, tu ne l’as jamais mérité »…

Ce que je vois n’a rien d’un cadavre, ni même d’un vieil homme gisant en sa dernière demeure… Je vois une légende qui perdurera à jamais, comme un diamant parfait, incendié et serti sous l’horizon.

Dans une extermination de pirates digne du 300 de Zack Snyder, Nakamura Oni Mikédi désormais nouveau seigneur de guerre de l’Empereur-Dragon met a main sur le wakizashi du légendaire Daïsho Papillon. Il a donc enfin réussi là où son maître a toujours échoué, donc il l’a enfin surpassé. Pour leurs retrouvailles, il choisit la confrontation et l’affrontement : il ne doit en rester qu’un !
ATTENTION SPOILERS Et il n’en restera aucun ! Le maître se laisse tuer par l’élève, non sans emporter celui-ci dans la tombe de façon posthume. Le maître qui possédait l’immortalité a toujours voulu s’en débarrasser, l’élève qui ne possédait pas l’immortalité a toujours voulu s’en emparer. Durant son agonie, Mikédi comprend qu’il n’a jamais cessé d’être un enfant marchant derrière un adulte, et que finalement il n’a jamais été plus heureux qu’à cette époque là. L’élève rentre dans le néant, le maître dans l’éternité, à moins que cela ne soit l’inverse ? FIN SPOILERS

On respecte à la lettre la morale existentialistes du récit d’origine de Thomas Day, qui est celui de tous les livres de Michael Moorcock : nous nous épuisons en recherchant ailleurs ce qu’on possède déjà en nous-mêmes. Mais le message est sublimé par les textes de Mathieu Mariolle, les dessins de Federico Ferniani (qui transforme la dragonne bipède de Thomas Day en géante reptilienne à la fois fascinante et repoussante, séduisantes et terrifiante), et les couleurs de Luca Saponti. Quand on voit les illustrations du carnet d’esquisses on espère retrouver au plus vite le travail du dessinateur italien, car avec lui s’ouvrent tous les chemins des possibles !!!

note : 9+/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This