Shinji Makari (scénario)
Ji-Hyoung Song (dessin)

Issak, tome 10

Manga, histoire / XVIIe siècle
Publié en VF le 06 février 2021 chez Ki-oon
Publié en VO à partir de 2017 par Kodansha dans Afternoon (« イサック »)

Après avoir secouru le prince Heinrich, Issak parvient enfin à retrouver Zetta et Frédéric V, qui cherche à tout prix à se rendre en Hollande afin de rebâtir l’alliance protestante. Pour ce faire, le petit groupe doit donc traverser le Rhin… et le général Wallenstein est bien décidé à les empêcher d’atteindre leur objectif ! Par chance, Zetta a pu convaincre une bande de mercenaires de protéger le prince électeur lors de l’opération. Mais alors qu’ils sont sur le point de franchir le fleuve, l’armée ennemie lance un assaut au beau milieu de la nuit, semant la peur et la confusion dans les rangs…

Le cliffhanger du tome précédent est résolu rapidement et l’affrontement avec Wallenstein en restera au stade du baroud d’honneur. Car d’un côté nous avons des mercenaires livrant hors-champ un combat d’arrière-garde pour permettre la fuite de leurs compagnons, et d’un autre côté Issak tentant de sniper le plus célèbre des condottiere malgré un mousquet de médiocre qualité…

Mine de rien, les auteurs continuent de filer le thème de la lutte des classes. Alliés comme adversaires sont des gens pauvres venant des régions européennes les plus pauvres, qui a travers la guerre essaye de monter dans l’échelle sociale avant de passer l’arme à gauche…

– C’est vrai que l’océan n’appartient à personne.
– Eh oui… Ici, tout le monde est libre !

Ensuite c’est une page qui se tourne, un peu trop rapidement à mon goût d’ailleurs. La Guerre de Trente Ans est une guerre européenne, et nous si Frédéric, Heinrich et Elizabeth partent raviver l’alliance protestante à Amsterdam, Issak accompagné de Zetta et Klaus partent à Leyde à la recherche de Lorenzo. Son contact Janssen se fait sniper par sa Némesis, et c’est reparti pour un tour entre le pervers narcissique qui veut la guerre perpétuelle et le justicier solitaire qui veut la paix perpétuelle…

Après 12 ans de trêve (et de conflits internes), la Guerre de Quatre-Vingt Ans repend entre les Pays-Bas et l’Empire Espagnol Hollande. Et la Team Issak est engagée par Frederik Van Pietaan pour défendre la Citadelle de Juliers contre l’armée de Spinola l’usurpateur. Cette fois-ci Issak n’a plus aucun avantage sur son ennemi juré qui est revenu dans les rangs espagnols, car celui-ci a en sa possession les fusils d’exception de leur défunt maître, ainsi que les deux nouveaux prototypes fondé sur leurs modèles qui font entrer les armes à feu dans une nouvelle ère… To Be Continued !

Chouettes dialogues entre Issak et Frederik Van Pietaan : nous sommes au moment où les armes à feu supplantent les armes blanches, et si le Japon va les interdire après avoir été transformé par elle, l’Europe va les améliorer et les perfectionner jusqu’à l’invention des armes de destruction massives qui vont lui permettre de dominer le monde…

PS: les couvertures sont mal imprimées : je me demande comment de nos jours dans un processus éditorial personne ne peut s’en apercevoir avant la mise en rayon dans les librairies !

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This