ROMAN THRILLER / HORREUR / ANTICIPATION. C’est ma première incursion chez Dean Koontz, donc j’ai vérifié les retours des amateurs de l’auteur pour voir s’il n’y avait incompatibilité d’humeur. Alors pour résumer Dean Koontz écrivait mieux dans les années 1980 que maintenant, quand il donnait dans le fantastique et l’horreur, et pas dans genre codifié voire lénifiant du techno-thriller…
Le personnage principal, c’est superwoman.
Les personnages secondaires sont creux et inutiles.
Les méchants sont très stupides donc très ridicules.
Et on retrouve des tics d’écritures issus des ateliers d’écriture yankee.
J’aurais pu me prêter au jeu du roman estival lu sur la plage, mais comme je n’étais pas en été et pas sur la plage je ne mes suis pas prêté au jeu. L’auteur ouvre la porte du second degré, mais il donne ici tellement de bâtons pour se faire battre que je vais passer mon chemin sans regret !