Nicolas Jarry & David Courtois (scénario)
Alex Sierra et Giovanni Lorusso (dessin)

Mages, tome 6 :

Yoni

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy
Publiée le 03 novembre 2021 chez Soleil

Les runistes de l’Empire Dumn sont passés maîtres dans la fabrication de Golems. Avec la paix, ces colosses d’acier s’affrontent désormais dans l’arène faisant la fortune de leurs créateurs. Yoni rêve d’être l’un d’entre eux, pais lors d’une funeste nuit, ses parents sont tués. Il n’a alors plus qu’une obsession : réaliser le Golem parfait qui vengera les siens !

​Dans son bourg Yoni est le fils d’un mage runiste, il y en prend plein la gueule pour par un rond parce qu’il n’a aucun « buddy » mais une flopée de « bullies » qui reprochent à son père de ne pas être capable de construite un golem de combat. C’est pour cela qu’il fait le mur pour aller voir grand-pa Dajar, le maître de son père pour réaliser son grand projet…

En effet les mages runistes de l’Empire de Dumn se sont spécialisés dans les golems de combat durant la grande guerre contre les goules, et depuis la paix les meilleurs d’entre eux combattent dans des jeux du cirque pour divertir la population (donc laisser les élites autoproclamées faire de la merder chaque jour que les dieux font). Pour des raisons que la raison ignore, Sanuël a renoncé à la violence. Et le dernier créateur à avoir renoncé à la violence sur les Terres d’Arran, c’était Ulrog Senior le plus grand forgeron nain de tous les temps réunis. Et on sait comment cela a fini : avec une dynastie de révolutionnaires prêts à et au reste pour mettre fin à la lutte de classes en faisant triompher le cause des pauvres et des déshérités !

Vint le jour où le Seigneur Aldanam de la Cité d’Eldabeth fait massacrer par ses golems de combat toute la communauté de Yoni juste parce Sanuël a froissé son ego en ne voulant pas céder à ses caprices personnels d’enfant pourri gâté. Et un jour les autorités feront enfin leur boulot en excluant à vie de tout poste à responsabilité les sociopathes n’ayant pas l’empathie suffisante pour vivre en bonne harmonie avec le reste de l’humanité… Je ne sais quand est-ce qu’on y arrivera, mais un jour on y arrivera !!!

– Pour la vengeance ?
– Pour la vengeance !

Yoni devient un orphelin qui veut venger ses parents, et se trouve une alliée sans pareil avec Disha fille de Dajar qui elle aussi veut venger ses parents. Pour Yoni, Disha est la grand-sœur qu’il n’a jamais eu, pour Disha, Yoni est le petit-frère qu’il n’a jamais eu. Ensemble, plus rien ne leur est impossible… Jusqu’au jour où il rencontre Saël’xan le rival de leurs parents qui travaille pour le Seigneur Aldanam. Sauf que le champion du tyranneau est un golem construit par Sanuël, et que Saël’xan est autant serviteur que prisonnier d’Aldanam. Donc Yoni et Disha vont devoir surpasser leurs parents, et que leur pire ennemi est sans doute leur meilleur allié !

On ne va pas se mentir nous sommes dans la transposition du film Real Steel de Shawn Levy dans un univers médiéval fantastique. C’est cool, c’est fun, et si c’est plus au moins classique c’est forcément super sympa ! Mais il manque un truc, et je ne sais pas si cela vient du scénario à quatre mains de Nicolas Jarry et David Courtois, ou d’Alex Sierra qui confie son travail à Giovanni Lorusso sans qu’on retrouve le style de l’un ou de l’autre malgré la fluidité et le dynamisme de l’ensemble. A noter, les couleurs une fois de plus magnifiques de la superchromate Elodie Jacquemoire !

Peu importe : « SIC SEMPER TYRANNIS ! » L’être toujours épargné par Yoni fini par mourir et ressusciter, et dans sa nouvelle vie son premier acte est d’accomplir jusqu’au bout la vengeance de celui qui a sauvé sa première vie avant de lui donné une nouvelle vie. Quel est l’avenir du runiste Yoni qui a réussi là où la plupart des nécromants ont échoué ? To Be Continued !!!

note : 7,5/10

Alfaric

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This