Vicente Segrelles
(scénario & dessin)

Le Mercenaire,

tome 4 :

Le Sacrifice

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy 
Publié en VF en janvier 1988 chez Glénat
Prépublié en VO en 1988 dans Cimoc (« El Mercenario 4 – El Sacrificio »)

Le Mercenaire est un guerrier sans passé – ou, à tout le moins, personne ne connaît son passé. Le sauvetage d’un garçon kidnappé par une secte de fanatiques va pourtant faire remonter à la surface les souvenirs de son enfance. Combats contre des bêtes colossales et stratagèmes mâtinés de déjà-vus : une véritable course contre la montre s’enclenche dans le but de sauver cet innocent, avant que les exaltés qui le retiennent captif n’achèvent leur sacrifice rituel. Que se cache-t-il réellement derrière cet enlèvement ? Nan-Tay, comme d’habitude, a la réponse à cette énigme…

Ce tome 4 intitulé Le Sacrifice est un véritable crève-cœur. Car il est très beau mais très mal fichu. Car il y a une très belle idée, mais elle est très mal exploitée…

Le Mercenaire doit délivrer le fils du ministre de la sécurité du gouvernement (de quel gouvernement, on n’en saura jamais rien), et pour se faire il doit se farcir le monster of the week que l’auteur case à chaque tome avant d’affronter une secte fanatique pratiquant les sacrifices humains. Personnellement j’ai clairement vu un mélange entre Le Chevalier de la Charrette de Chrétien de Troyes et le Conan le Barbare de John Milius…

– Monsieur, vous êtes un grand guerrier. L’impossible a l’air facile avec vous…
– J’avais un as dans la manche…

Ils tombent sur les sbires de Claust armés de flèches explosives avant d’être secourus par Nan-Tay, et tout ce beau monde retourne se mettre en sécurité à l’Ordre du Cratère. Après diverses tribulations qui ne sont pas sans rappeler la traversée de la Moria dans le SdA, ils tombent sur Claust et sa garde rapprochée qui compte bien inonder donc détruire l’Ordre du Cratère en bouchant avec des explosif l’écoulement du cours d’eau qui le traverse..

Pour le Grand Lama la seule solution est d’utiliser des explosifs pour défaire ce qui a été fait par des explosifs. Mais tandis que le Mercenaire et Nan-Tay se disputent pour savoir lequel des deux doit sacrifier sa vie, ils se font coiffer au poteau par un challenger…

ATTENTION SPOILERS Dans ce tome il y a une forte connexion entre le Mercenaire qui a été livré à une secte fanatique mais qui a été sauvé par son père, et le fils du ministre de la sécurité du gouvernement qui a été livré à la même secte fanatique mais qui a été abandonné par son père. Faute d’avoir été sauvé, il veut sauver les autres et c’est ainsi qu’il n’hésite pas un seul instant à commettre l’ultime sacrifice pour racheter la lâcheté de son père. C’est très beau, c’est émouvant, mais c’est tragique… Sauf que cette belle idée n’a suffisamment été mise en valeur ! FIN SPOILERS

note : 6,5/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This