VanRah
(scénario & dessin)

Mortician, tome 2

Manga, fantastique / urban fantasy
Publié le 08 juillet 2020 chez Glénat

Dans un monde où règne une ségrégation violente, l’Humanité a complètement asservi les Karats, des démons pouvant prendre forme humaine, faisant d’eux des êtres soumis et sans avenir.Mais lorsque ChiHiro, un mystérieux démon aux ailes d’ange, sème le chaos à Ishtar en commettant une série d’attentats meurtriers, la suprématie des Hommes sur une race toujours plus opprimée est remise en question.Parti chercher sa fille, Senri est pris dans la catastrophe. Sorti indemne des décombres, une seule solution se présente à lui : créer une alliance inédite entre humains et Karats afin de sauver le plus de vies possible.Mais pour les deux races qui se haïssent depuis des siècles, existe-t-il encore un moyen de passer outre les rancœurs exacerbées par un tel drame et mettre de côté leurs différences pour faire front commun et survivre ? D’autant que, tapie dans l’ombre, la menace plane toujours…

Dans ce tome 2, Chihiro le tengu terroriste à réussi à infliger à la métropole d’Ishtar son 11/09/2001. En projetant un dirigeable en flamme contre l’Empire Rempart, il a plongé ceux qu’il prétend défendre dans le même enfer que ceux qu’il prétend combattre. Son but ? Jeter de l’huile sur le feu entre les peuples pour provoquer un « choc de civilisations » entre humains et karats. Les terroristes frappent toujours d’abord leur propre peuple pour l’inciter à la haine, puis ceux qui le méprisent en espérant que le racisme et le suprématisme feront le reste… (parce qu’en frappant le lieu où les inégalités raciales et sociales sont les plus fortes, il espère que le monde entier voit les autorités sauver les riches humains minoritaires au détriment des pauvres karats pauvres)

Dans un premier temps, nous suivons Aokideso Senki et la famille de minotaures noirs Araona qui essayent de sauver le plus de monde possible dans les décombres du World Trade Center. On est dans un film catastrophe, avec toutes les tragédies qui vont avec, donc l’auteure fait du comic relief pour faire retomber la pression avec une nouvelle scène à la Dr House où Kiritaki Kazuhiro et Kanno Rose semble rejouer les rôles dévolues à James Wilson et et Lisa Cuddy….

Dans un deuxième temps, nous suivons la médium humaine Kanno Mirimu, le lycan rouge alpha Ekuri Kiharu, et le syraan bleu omega Romanov Iruu qui eux aussi essayent de sauver le plus de gens possible dans les décombres du World Trade Center. On est toujours dans un film catastrophe, avec toutes les tragédies qui vont avec, donc l’auteure fait du comic relief pour faire retomber la pression avec les 3 personnages se balançant des vannes et des vachardises selon diverses combinaisons… avant que Chihiro ne leur tombe dessus à bras raccourcis pour « terminer le boulot » !

Même si les humains en sont persuadés, ils ne sont pas l’espèce dominante sur cette planète.

J’ai un peu de mal avec tous ces noms japonais dans un récit qui se déroule dans un détournement de New York. Mais cela n’est pas bien grave car après tout on s’est bien ridiculisé pendant des années en occidentalisant les noms japonais dans les animes importés du pays du soleil levant… Ce n’est pas un manga qui se lit rapidement : les phylactères sont chargés, les dialogues sont nombreux et les uns et les autres sont truffés d’explications sur les Karats, leurs relations avec les humains, leurs divisions en espèces, clans et castes, ainsi que leurs différents pouvoirs et leurs différentes traditions.

En plus au vu de l’actualité VanRah a plus que jamais envie de combattre le racisme et le suprématisme, et elle dépense beaucoup d’énergie à les combattre (parfois par l’absurde en développant les incohérences ridicules des discours nauséabonds consacrés à la haine et au rejet de l’autre qu’on entend un peu partout, y compris et parfois surtout dans la bouche du « petit monde de l’entre-soi » qui se croit mieux que le reste du monde). Du coup l’histoire avance lentement, et comme VanRah dessine 1 tome par an c’est un peu chiant car pour réaliser l’équivalent d’une série asiatique elle en a pour 20 ans !

Pour terminer, et je ne sais pas si c’est parce qu’on m’a mis le nez dessus (merci Marion), mais graphiquement les visages de 3/4 ce n’est pas cela avec des mâchoires et des mentons mal placés qui défient les lois de l’anatomie…

note : 7/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This