Sylvain Cordurié (scénario)
Stéphane Bervas (dessin)

Oracle, saison 2 Tome 06 :

Le Supplicié

Bande dessinée, fantasy / mythologie
Publiée le 26 août 2015 chez Soleil

Pour ses offenses répétées envers Zeus, Sisyphe est condamné à faire rouler un rocher le long d’une pente dont il n’atteindra jamais le haut. Et même prisonnier du Tartare, il n’a pas fini de défier l’Olympe et prépare sa revanche. C’est aux Enfers qu’il trouvera les alliés pour revenir parmi les vivants et mener à leurs côtés une guerre comme la Terre n’en a connu qu’une fois auparavant. Une guerre que les oracles retiendront comme la Seconde Titanomachie.

Dans la saison 1 d’Oracle, l’aède sans nom et le jeune Homère voyageaient dans la Grèce des mythes et des légendes. Mais dans cette saison 2 c’est Homère désormais aveugle qui parcours le vaste de monde en compagnie de Cydippe (voir tome 5).

Dans ce tome 6 intitulé Le Supplicié, Homère conte à son mystérieux hôte d’un soir une nouvelle fourberie de Perséphone, qui permet à Sisyphe le fondateur et souverain de Corinthe, rusé, roublard, mais maudit pour toute l’éternité, d’élaborer un nouveau stratagème contre le règne des dieux quitte à déclencher une seconde titanomachie !!! Oh yeah, le scénario du presque vieux routard Sylvain Cordurié me donne furieusement envie de relire le coolissime Seigneurs de l’Olympe de Javier Negrete, l’un de mes livres préférés !

Quand la confiance est rompue, rien ne peut la restaurer complètement.

Les dessins signés Stéphane Bervas, assisté aux couleurs de Guillaume Lopez, sont assez proches de ceux de Mathieu Lauffray, dont le talent n’est plus à démontrer. Du coup c’est de qualité tant dans les gros plans que dans les panoramiques (remember Sergio Leone). La série depuis ses débuts lorgne du côté de la saga vidéoludique désormais culte God of War, et quand c’est bien fait c’est le pied ! Ici les bastons valent aussi bien voire bien mieux que ce que peuvent proposer en la matière DC et Marvel Comics. Dommage que le charadesign ne soit pas toujours bien fignolé…

Je voulais laisser de côté la série, et paf le tome 6 relève sacrément le niveau… Désolé pour les porte-monnaie des uns et des autres…

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This