Sylvain Cordurié​ (scénario)
Pierre-Denis Goux (dessin)

Orcs & Gobelins, tome 13 :

Kor’nyr

Bande dessinée, fantasy / heroic fantasy
Publiée le 26 juin 2021 chez Soleil

Depuis peu, le peuple du Pays des Vents subit les raids des Aggerskells, des pillards venus du Nord de l’Ourann. Ces redoutables guerriers s’attaquent aux clans orcs et ne laissent que mort et désolation derrière eux. Ancien khan qui s’est retiré des combats dans la fleur de l’âge parce qu’il ne voulait pas servir les intérêts des Hommes, Kor’nyr rassemble plusieurs chefs orcs. Son but : constituer une force qui pourra écraser les Aggerskells dans un premier temps, mais aussi faire enfin des orcs un peuple uni, capable de décider de son destin.

Ce tome 13, intitulé Kor’nyr, est au départ très simple mais s’avère au final très émouvant. Amer et nostalgique en fait, car nous sommes dans une tragédie plus shakespearienne tu meurs…

Le gobelin Viil est le conseiller et l’ami du seigneur de guerre Kor’nyr, et de la première à la dernière page il nous raconte comment son suzerain a essayé de devenir le khan des khans du peuple orc. Il est puissant et intelligent, il est courageux et charismatique. Mais surtout il est aussi ambitieux que visionnaire : plus que tout il veut mettre son peuple à l’abri des manipulations des Hommes, des Nains et des Elfes…

On suit ainsi chacun de ses succès dans l’unification des clans orcs, mais chaque obstacle le rend plus dur, et chaque trahison le rend plus amer. Celui qui voyait le bien en chacun finit par voir le mal en chacun : la méfiance devient paranoïa, et l’impatience devient colère. L’unificateur devient un tyran, et dans une tentative désespérée pour rabibocher la Grande Alliance des Peaux-Vertes, Viil se rend compte qu’il va devoir choisir entre son ami et son peuple…

Mourir pour rien, ça refroidit les ardeurs des plus bellicistes.

Sylvain Cordurié se fait plaisir et nous fait plaisir avec un Temüjin d’heroic fantasy (comme le Ulric de David Gemmell : les vrais savent). Il raconte l’histoire qu’aurait dû être celle de Thrall dans Warcraft Adventures: Lord of the Clans (jeu en point & click annulé lors du rachat de Blizzard par Sierra, alors spécialiste des jeux point & click), qui fut partiellement reprise et développée dans Warcraft III: Reign of Chaos. Mais cette histoire a finalement été racontée par Ubisoft avec Gotai dans Heroes of Might and Magic V: Tribes of the East. Eh oui, plus que jamais les vrais savent !

Mais finalement qui nous dit que le récit de Viil relève de la réalité ou la fiction. Car force est de constater qu’il a été l’être le plus proche du khan qui a été le plus proche d’être le Gengis Khan !

Graphiquement ça fait du bien d’avoir des nouvelles de Pierre-Denis Goux. Ses dessins sont très fluides, très expressifs et très dynamiques. Pour ne rien gâcher c’est très bien colorisée par superchromate russe Julia Pinchuck…

note : 8-/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This