Gabriel Katz (scénario)
Stéphane Créty (dessin)

La Pierre du chaos, tome 2 :

Le Temps des barbares

Bande dessinée, fantasy
Publiée le 13 janvier 2021 chez Drakoo

Dans la province d’Enoch envahie par les barbares, la guerre fait rage. A la tête de la horde qui défie l’empire, le légendaire Anrogh poursuit sa quête sanglante du pouvoir absolu. Il est prêt à tout pour traquer l’homme qui a réveillé la Pierre du chaos, artefact ancestral qu’il convoite depuis toujours. Cet homme, c’es Araes, un jeune appelé indiscipliné et frondeur dont la puissance grandit de jour en jour. Dans l’enfer de la débâcle impériale, il semble être le seul espoir des assiégés. Mais les barbares ont un moyen de l’atteindre : Enarya, jeune sorcière surdouée, qui va se charger de cette mission suicide…

Dans ce tome 2 l’invasion de la Province d’Enoch se poursuit, et le patricien Araes est envoyé par sa hiérarchie en mission suicide en territoire barbare, tandis que la roturière Enarya est envoyé par sa hiérarchie en mission suicide en territoire impérial… Les deux finissent par se retrouver et par interroger leurs loyautés respectives : et s’il existait une troisième voie non prévue par les élites autoproclamées de la ploutocratie mondialisée ?

Après le tome d’introduction voici donc le tome de transition, et on passe presque du « classique mais efficace » au « simple mais efficace »… Araes sent l’appel du destin, Ridan se met à l’admirer et Navel à le craindre. Et Redan qui perd tout sort du récit, tandis que Navel qui a tout a perdre sort lui aussi plus au moins du récit. Reste la jeune shamane barbare Enarya qui ne sait pas si elle doit aider au éliminer Aeres qui pourrait sauver son peuple ou le condamner…

– Alors, c’est vrai, cette histoire de pont ?
– Oh oui, c’est vrai ! Demande à ceux qui y étaient ! On n’est pas prêt d’oublier ça. On allait tomber sous le nombre quand il a levé son marteau et paf !!! Le pont se casse en deux comme du verre !
– Je ne sais pas ce que vous avez pris, mais c’était du bon.

J’avoue que le fil directeur de l’épouse de Navel enceinte jusqu’au cou qui veut le retrouver quoi qu’il en coûte m’a un peu gonflé. Il fallait bien mettre du « féminisme », mais en rejoignant une région dévastée par la guerre puis carrément la ligne de front, elle se met en danger elle et son enfant à naître, puis ceux qu’elle trompe pour arriver à destination, et enfin son mari obligé de déserter pour la protéger. Niveau irresponsabilité elle se pose bien celle-là !

Gabriel Katz fait du bon divertissement, mais on ne va pas se mentir sans doute pas de quoi défier le temps… Ici il va droit au but, mais il peut se le permettre car les dessins de Stéphane Créty colorisés par Alessia Nocera font quand même l’essentiel du boulot. Le cliffhanger de fin prend carrément la forme d’une ellipse : la guerre est finie et Araes assisté par Enraya débarque sans prévenir à la capitale… Avec une telle précipitation du récit, on comprend pourquoi la série tient en 3 tomes seulement malgré toutes les pistes ouvertes par le tome 1 !

note : 7-/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This