Kaiu Shirai (scénario)
Posuka Demizu (dessin)

The Promised Neverland, tome 17

Manga, SFFF / thriller
Publié en VF le 09 décembre 2020 chez Kazé
Publié en VO entre août 2016 et juin 2020 par la Shūeisha dans le Weekly Shōnen Jump (« 約束のネバーランド / Yakusoku no Nebārando »)

Alors qu’approche la cérémonie de Tifari, toutes les forces armées, hommes ou démons, convergent vers la capitale. Parmi eux, Norman, épaulé de Geelan et de ses sbires, lance son raid punitif dans le but d’éliminer la reine et les membres des cinq familles régentes. Emma, Ray, Donc et Gilda sont fermement résolus à l’en empêcher, mais il ne leur reste que très peu de temps… Arriveront-ils avant qu’il ne soit trop tard ?!​

C’est quand bien dommage qu’une série ayant su à autant de reprises dilater le temps à l’infini se mettent à autant rusher dans ses derniers tomes… Le rencontre entre Gilda et Don d’un côté et Mujika et Sonju d’un autre côté est expédiée, sans parler de Ray qui retourne dans le monde réel sans savoir qu’elle a été le résultat de la rencontre entre Ema et le Dieu des Démons dans le monde spirituel. Toujours est-il qu’on est dans une course contre la monde entre la Team Emma qui veut trouver un compromis entre humains et démons, et son ancien compagnon radicalisé qui lui veut la mort de tous les démons pour faire table rase du passé et tout recommencer… Néanmoins c’est une grande force de la série d’avoir su retourner le relationship drama : autrefois Emma et Ray était les deux plateaux d’un balance équilibrée par leur ami commun, maintenant Emma et Ray sont alliés pour stopper celui qui a déséquilibré les plateaux de la balance dont autrefois il était le garant…

C’est à vous les classes dirigeantes, de faire des sacrifices nécessaires pour sauver nos citoyens !

Minerva se lance dans le Grand Soir, et en génie surdoué imbattable aux échecs il a tout prévu je ne sais pas combien de coups à l’avance. C’est ainsi que l’essentiel du tome est consacré à ses alliés du Clan Geelan qui veulent prendre leur revanche sur la Reine Legravalima et les cinq familles régentes avec un droit de quota de flashbacks de haute volée. Grosso modo c’est les populares Gracques contre cette saloperie d’aristocratie optimates. Certains esprits chagrins rouspéteront que tout cela est invraisemblable, mais tout ce qui ici est dit par le gouvernement démoniaque a déjà été dit à Davos donc appartient à la mentalité de merde des Américains reaganistes, des Anglais thathéristes, et des Français macronistes n’en déplaisent aux esprits chagrins (et tout le monde sait que ces crevards par nature apatrides se revendiquent de la ploutocratie mondialisée de nos couilles / ovaires qui n’a cessé de de désolidariser du reste de l’humanité). Même le côté cannibale a déjà existé IRL avec l’archevêque Ruggeri Ubaldini qui a obligé le Comte Ugolino della Gherardesca à dévorer les membres de son clan puis de sa famille dans l’espoir de survivre donc d’exercer sa vengeance (sachez que le sadisme des élites autoproclamées composées d’un bon paquet de psychopathes patentés n’a aucune limite, donc si voulez crevez comme des merdes continuez de voter pour elles)… Et tout le petit monde de l’entre-qu’eux ne fait que cultiver la mentalité des aristocrates antiques racistes, sexistes, impérialistes, suprématistes et esclavagistes : les mêmes causes provoquant les mêmes effets préparez-vous pour les années à venir à un gros Monde De Merde !!! (parce qu’il ne faut pas rêver, radins comme ils sont les « premiers de cordées » ne laisseront aucune miette pour les autres… donc les fameuses miettes qui tombent des tables des maîtres (alias la célèbre « théorie du ruissellement » reagano-thathéro-macroniste), ce n’est qu’une énième fumisterie capitaliste / libéraliste colportée par les merdias prostitués complotistes, mais vous le saviez déjà n’est-ce pas ?)

Au final le plan de Minerva se déroule sans accroc, mais alors que Minerva hanté par les démons du passé se demande s’il a bien fait, Emma déboule pour se rendre compte que tous les miracles qu’elle a réalisés ne serviront rien face aux massacres réalisés par Minerva… OMG c’est plus que jamais To Be Continued !

PS: vous savez combien je suis allergique à cette connerie des méchants régénérant à l’infini, et ouf ici cette connerie est bien gérée puisque qu’on explique par A + B qu’on ne peut pas régénérer à l’infini…

 

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This