Tony Valente
(scénario & dessin)

Radiant, tome 11

Manga, Fantasy
Publié le 22 février 2019 chez Ankama 

Embarqué malgré lui dans la fameuse Broom Broom Cup survival, Seth lutte pour arracher la première place aux côtés de Taj. Pendant ce temps, à l’Artémis, les conséquences de son intervention à Rumble Town resurgissent d’une manière inattendue ! Forcés de traquer un ancien allié, Seth et ses compagnons font route vers Bôme, la capitale des Royaumes d’Estrie, connue pour être siège de l’Inquisition, mais aussi le repaire d’une des plus grandes factions de Domitors, ces fameux dompteurs de Némésis.

 

Un tome 11 qui commence gentiment pour finir en boulet de canon !

On commence par un moment d’action avec la très vidéoludique course de balais volants. C’était super sympa, et cerise sur le gâteau, il y a un beau message derrière tout cela : Taj suit le même objectif que Seth mais une voie différente, à savoir réconcilier les infectés / sorciers et les non infectés / non-sorciers en se servant de la magie comme spectacle. Et comme vous le savez, le réenchantement du monde ne vaut que s’il est partagé par tous, et pas mis au service exclusif d’une minorité qui aime bien contrôler et exploiter la majorité à son profit…

On enchaîne ensuite avec à un moment d’humour avec la Team Seth convoquée par Master Lord Majesty, alias le Chat Jaune (alors lui il n’a vraiment pas été gâté niveau infection, et c’est pour cela qu’il se bat pour ses élèves avec autant de force et de détermination que le Professeur Xavier). Il veut bien remettre à à zéro les comptes des rois des endettés s’ils parviennent à œuvrer à l’alliance de l’Artémis et de Cyfandir, donc à faire avancer son projet de mariage avec la Reine Boudicca… Et Ocoho est obligé de recourir à son Gysoni pour empêcher ses amis de faire des conneries…

– Le Fantasia, c’est un truc de fous !! Aux possibilités infinies !!… Alors, je veux le montrer… En dehors de l’Artémis, partout dans le Pharénos… J’veux leur montrer qu’y a pas que des trucs à craindre de la sorcellerie ou des infectés, mais qu’il y a aussi plein de trucs à admirer !!

C’est là que débarque Yaga qui vient annoncer qu’on a kidnappé les Némésis d’Hameline. L’enquête est rondement menée : le coupable est Grimm, il se dirige vers Bôme le siège de l’Inquisition, donc il faut absolument le stopper avant qu’il ne déclenche une catastrophe internationale !!!

Comme Eiichirô Oda l’auteur adore faire du foreshadowing en plaçant un à un les pions sur l’échiquier, sauf que Tony Valente ne met pas 10 tomes pour le faire ! Nous découvrons donc beaucoup de trucs qu développe l’univers du manga :
– le monde du dessous est peuplé d’horreurs lovecraftiennes
– une guerre de l’ombre faire rage entre la Mesnie, des sorciers cannibales s’emparant des infections avantageuses en dévorant les les infectés concernés (les mystérieuses disparition évoquées par Doc dès dès le tome 1), et le Coven des Treize auquel appartiennent Yaga et Myrddin a été créé pour les affronter et les éliminer
– après le fiasco de la Bataille de Caislean Merlin, le chef des thaumaturges Torque a convoqué tous les généraux de l’Inquisition pour un « grand débat » sur la stratégie à adopter pour rattraper le coup

Nous faisons également connaissance avec le Général Sargon et la Colonelle Ininna à la peau mâte qui viennent du Sud (convoqués à Bôme par leur hiérarchie en vue d’opérations de vaste envergure), et tandis que Doc et Seth affrontent une sorcière cannibale à la Sam Raimi, Mélie et Ocoho affrontent le némésis qu’elle a libéré pour semer la confusion. Alors qu’Engti Nocti s’enfuit après avoir kidnappé Doc, Seth demande le renfort de ses compagnonnes d’armes, et il tombe de mal en pis en faisant la connaissance de la sorcière domitor Lupa Lycco (elle aussi convoquée à Bôme par sa hiérarchie en vue d’opérations de vaste envergure)… ça c’est du cliffhanger de fin de compétition ! To Be Continued !!!

note : 8/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This