Isabelle Dethan
(scénario & dessin)

Sur les Terres d’Horus, tome 5 :

Khéti ou l’Amour de Ninmah

Bande dessinée, histoire / antiquité
Publiée le 23 novembre 2005 chez Delcourt

Trois mois après les événements tragiques survenus au harem, le prince Khâemouaset renoue avec ses activités favorites veiller au bon état des monuments anciens du royaume et travailler à leur restauration. Alors qu’il explore un site funéraire abandonné dans le désert depuis de nombreuses années, des bédouins venus piller les sépultures enlèvent Meresankh, son fils Kheti, et le prince Hori. Khâemouaset se lance à leur poursuite, aidé par son frère, le général Ramessou, chargé par Pharaon de trouver une issue diplomatique – et discrète – à cet enlèvement. Cette dangereuse quête les emmènera aux confins du royaume d’Egypte, dans la grande et légendaire Babylone…

Visiblement Isabelle Dethan a voulu sortir de la formule enquêtes & complots placée en Égypte antique, pour réaliser un diptyque enlèvement et libération placé dans la Mésopotamie antique.

Dans ce tome 5 intitulé Khéti ou l’Amour de Ninmah et paru en 2005, Kha et Mery se sont réconciliés, et l’amitié entre leurs fils respectifs n’y est pas étrangère. Cela ne plaît guère à Moutnedjemet la première épouse du Prince d’Égypte, second héritier du titre de Pharaon qui pourrit bien la vie de notre héroïne pour l’éloigner de son mari. Tout l’équipe part en mission de routine à Memphis, mais des bédouins passent de pilleurs à esclavagiste en enlevant tout le monde au presque. Un petit-fils de Pharaon a été kidnappé, et c’est une offense aux dieux et au dieu-vivant qu’il est lui-même, et il missionne Ramessou et Khâemouaset pour le retrouver à n’importe quel prix (enfin presque, il faut à la fois garder la face et ne pas se fâcher avec les rois du Mitanni et de Babylone).

– Je ne suis pas fait pour ça… les dieux m’avaient donné un autre destin !
– Peut être que les dieux aiment s’amuser…

Nous suivons la course contre la montre à la fois du côtés des poursuivis et du côté des poursuivants. Passés les Murs du Prince et le Forteresses des Marécages, l’un suit la piste des Terrasses de la Turquoise et l’autre la piste du Chemin d’Horus. Malgré l’aide de Cobra le maître espion de leur belle-mère et demi-sœur Henout-mi-Ré, c’est à Babylone qu’il doivent continuer leur enquête, l’un par le bas, l’autre par le haut. Pendant ce temps Mery et Hori découvre les affres de l’esclavage tandis que le petit Khéti plus chanceux est adopté par un artisan qui veut faire de lui son héritier… To Be Continued…

C’est trouvé les dessins aux couleurs chaudes d’Isabelle Dethan un peu moins réussi que dans les tomes précédents, mais cette impression s’estompent au fil des pages donc sans doute qu’elle a renouvelé ses méthodes de travail…

note : 7+/10

Alfaric

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This