Kamome Shirahama
(scénario & dessin)

L’Atelier des sorciers, tome 3

Manga, fantasy
Publié le 03 octobre 2018 chez Pika
Série débutée en 2016 en VO

Pour sauver un jeune garçon, Coco a utilisé un sort pour transformer un rocher en sable. Mais catastrophe ! Son sort a eu bien plus de portée qu’elle ne le pensait, et tout le lit de la rivière s’est effondré en conséquence. Coco est accusée par la milice magique d’avoir eu recours à un sort interdit et condamnée à voir sa mémoire effacée. Elle est sur le point d’être bannie à jamais du monde des sorciers…

Entre un début ou Coco doit affronter l’intransigeance de la milice magique et la fin où Coco doit affronter les manigances de la confrérie du capuchon, on a un tome 3 de transition où entre deux scènes d’apprentissage et de camaraderie Maître Kieffrey poursuit ses investigations (et on se doute que le magicien rebelle a un but qui n’est pas celui de la magiocratie mondialisée puisqu’il agit en solo à l’insu des autorités) et Coco se lie à Tarta qui victime de daltonisme est aussi victime de ségrégation…
Kamone Shirahama continue de manière assez classique son Harry Potter version shojo (avec les gimmicks girly consubstantiel au genre), mais avec une qualité graphique qui est un véritable ravissement pour les yeux. Et c’est pas petites touches qu’elle nous montre qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de la magie : si elle ne doit servir qu’au bonheur de tous, pourquoi la magiocratie mondialisée interdit la magie médicale et tous sorts qui pourrait soulager physiquement et/ou psychologiquement les habitants ? Non parce que les sorts pour cueillir les pommes car s’est trop fatiguant de se bouger les fesses pour le faire soi-même, ça ne sert vraiment à rien hein ! D’ailleurs si la magie doit uniquement servir le bonheur de chacun dans le respect et le souci du bien commun, pourquoi la réserver à des « élites savantes » qui garde si jalousement ses secrets qu’elle laisse les « masses ignorantes » à l’écart et n’hésite par à persécuter ceux qui sont trop curieux pour eux…

Pour rendre possible l’impossible, on peut compter sur la magie !

Ça me rappelle quelque chose, mais quoi ? Ah oui, les agissements IRL de la ploutocratie mondialisée qui nous dit que tout va bien et qui tient les peuples à l’écart de ses décisions qui l’enrichissent au-delà de ses espoirs les plus fous mais qui jour après jours nous pourrissent la vie quand elles ne détruisent pas la planètes… Au fait on est où de l’enquête sur l’attentat à la bombe qui a coûté la vie à une journaliste anti-corruption à Malte ? Ah on me signale dans mon oreillette qu’il y a énormément d’argent sale en circulation et qu’il faut absolument respecter la loi du pognon… Et après ça donne des leçons en laissant les réfugiés se noyer alors qu’on déroule le tapis rouge aux criminels en cols blancs du monde entier. Et évidemment tous les gouvernements de l’Union Européenne sont complices de tout cela (il n’y a ni « Bougnoules » à dégommer ni « Ruskofs » à boycotter donc c’est OSEF) : attention, avec des élites aussi pourries on va finir par regretter le bon vieux temps de la Louisette !

note : 8/10

Alfaric

Parce que notre avis n’est pas le seul qui vaille, quelle note mettriez-vous à cet ouvrage ?

 

 

Pin It on Pinterest

Share This